Siège de Namwon

Siège de Namwon

Informations générales
Date 12 -
Lieu Namwon, Jeolla du Nord en Corée
Issue Décisive victoire japonaise
Belligérants
Armée japonaise de gaucheGarnison coréenne
Armée Ming
Commandants
Ukita Hideie
Konishi Yukinaga
Shimazu Yoshihiro
Sō Yoshitoshi
Kuroda Nagamasa
Corée :
Yi Bok-nam
Yi Chun-won
Kim Gyeong-ro †
Ma Eung-bang †
Oh Eung-jeong †
Im Hyeon †
Yi Deok-hoe †
Jeong Gi-won †
Hwang Dae-jung †
Shin Ho †
Jo Gyeong-nam Ming :
Yang Hao
Jiang Biao †
Mao Cheng Xian †
Forces en présence
Environ 56 800Corée :
7 000 hommes
+ 5 000 civils Ming :
3 000 hommes
Pertes
MinimalesCorée :
Presque tous tués; un survivant Ming :
Inconnu

Guerre Imjin

Coordonnées 35° 24′ 36″ nord, 127° 23′ 09″ est

Le siège de Namwon est une bataille de la guerre Imjin (1592-1598). Les armées de samouraïs japonais ont envahi la péninsule Coréenne et à l'été 1597 assiègent la ville de Namwon, défendue par une garnison combinée de Coréens et de troupes chinoises Ming. Les défenseurs sont en nombre inférieur et après de violents combats, le général chinois entame des négociations secrètes avec le commandant japonais. En échange d'un passage sûr pour lui et ses hommes, il laissera une porte ouverte et sans défense. Les deux parties honorent leur engagement. Les Chinois sont autorisés à se retirer tandis que les forces japonaises envahissent la ville. Les Coréens se battent mais sont tous tués, à l'exception d'un survivant.

HistoireModifier

Une force de 56 000 soldats japonais commandés par Ukita Hideie assiège et attaque la ville de Namwon, défendue par 10 000 soldats coréens et chinois et avec au moins 5 000 femmes et enfants. La ville est protégée par un mur, construit dans le style de la Chine du nord, avec un fossé sec peu profond et des tours d'angle pourvues de canons. Les Coréens veulent déménager dans la forteresse de montagne à proximité en raison de leur connaissance du terrain, ce qui leur donnerait également une position plus élevée. Cependant, le général chinois Yang Yuan exige de défendre la ville en affirmant qu'il a déjà combattu et gagné de nombreuses batailles en Chine et qu'il sait donc quelle stratégie les servirait au mieux. Il veut supporter le siège à l'intérieur des murs de la ville. Il se sent plus à l'aise pour défendre le mur de la ville de style chinois qu'une forteresse de style coréen au sommet d'une colline.

Comme la ville repose sur un terrain plat entouré de reliefs, elle immédiatement placée sous le feu des arquebuses de tous les côtés dès le premier jour. Le général Yi Bok Nam et sa cavalerie sont à même de repousser avec succès l'attaque japonaise à plusieurs reprises. Cependant, avec les précipitations annuelles, la terre plate est réduite en champs de boue, rendant les cavaliers coréens et leurs montures inutiles.

Comme le moral s'effondre tandis que les pertes s'accroissent, le général chinois Yang Yuan qui défend le mur du sud avec ses troupes, négocie avec les Japonais lors une réunion secrète. En échange d'une retraite sûre pour lui et ses troupes, Yang Yuan cèdera le mur sud et l'entrée aux Japonais sans se défendre. Lorsque Yang Yuan part et abandonne le mur sud, les Japonais entrent par les portes. Yi Bok-nam sort alors avec ses soldats et rencontre les assaillants japonais. Chacun des défenseurs coréen de Namwon se bat jusqu'à la mort. Aucun ne survit sauf un garçon de 12 ans qui porte le sceau royal de l'empereur de Corée. Il est ramené au Japon où il est adopté et élevé dans un ménage japonais.

Ordre de batailleModifier

DéfenseModifier

Forces chinoises (3 000 hommes)Modifier

Yang Yuan (Hanzi :楊元)
Middle Army : Li Xin Fang(李新芳)
Mao Cheng Xian (Hanzi :毛承先)
Jiang Biǎo(Hanzi : 蔣表)

Forces coréennes (1 300 hommes)Modifier

Yi Bok-nam (Hanja : 李福男, Hangul : 이복남) - 1 000 hommes
Yi Chun-won (Hanja : 李春元, Hangul : 이춘원)
Sin Ho (Hanja : 申浩, Hangul : 신호)
Kim Gyeong-no (Hanja :金敬老, Hangul : 김경로)

DiversModifier

Jung Gi-won (Hanja : 鄭期遠, Hangul : 정기원)
Oh Ung-jung (Hanja : 吳應鼎 ou 吳應井, Hangul : 오응정)
Im Hyeon (Hanja : 林鉉 ou 任鉉, Hangul : 임현)
Yi Deok-hoe (Hanja : 李德恢, Hangul : 이덕회)

Forces japonaisesModifier

Selon la carte du siège de Namwon dessinée par Kawakami Hisakuni, l'armée japonaise de gauche établit ses lignes à Namwon dans les quatre directions.

ChronologieModifier

L'ordre de bataille de l'armée japonaise de gauche. Positions des unités... . Les armées sont présentées du nord au sud.

Zone d'Opération Armée japonaise de gauche Armée Joseon - Armée Ming Commentaires & événements
Secteur nord Kurushima Michifusa
来島通総

Katō Yoshiaki
加藤嘉明
Mōri Yoshinari
毛利吉成
2 000 hommes
Shimazu Yoshihiro
島津義弘
10 000 hommes

Yi Bok-nam
李福男

Kim Gyeong-no
金敬老

 : Première attaque menée par Kato Yoshiaki et Shimazu contre la porte nord

Katō Yoshiaki reçoit l'ordre de ne pas attaquer mais de se déplacer au nord du château pour protéger d'une éventuelle armée de secours en provenance de Jeonju après avoir défait une armée Ming commandée par Chen Yuzhong à la tête de 2 000 hommes.

Secteur occidental Konishi Yukinaga
小西行長
7 000 hommes

Sō Yoshitoshi
宗義智
1 000 hommes
Matsuura Shigenobu
松浦鎮信
3 000 hommes
Arima Harunobu
有馬晴信
2 000 hommes
Ōmura Yoshiaki
大村喜前
1 000 hommes
Gotō Sumiharu
五島純玄
700 hommes

Mao Cheng Xian
毛承先
Secteur oriental 11 généraux :

Hachisuka Iemasa
蜂須賀家政
7 200 hommes

Li Xin Fang
李新芳
Yang Yuan
楊元
 : Hachisuka lance son attaque, Li Xin Fang est tué et Yang Yuan se retire
Secteur sud Ukita Hideie
宇喜多秀家
10000 men

Wakizaka Yasuharu
脇坂安治
Tōdō Takatora
藤堂高虎
Oda Katsuyoshi

Jiang Biǎo
蔣表
à 10 h : Assaut final : Ukita Hideie lance son attaque

Reste actuelsModifier

En Namwon, il existe près de la gare un petit pan de mur aujourd'hui restauré. Toutefois, les seuls vrais restes du mur se trouvent au nord de la gare, dans les petites maisons de ferme, où de gros tas de pierre sont encore trouvés (en 2002)

Source de la traductionModifier