Siège de Gouda (1428)

Philippe le Bon assiège Jacqueline de Hainaut à Gouda en 1428

Le siège de Gouda s'est tenu en pendant les querelles des Hameçons et des Cabillauds.

Siège de Gouda

Informations générales
Date mai 1428
Lieu Gouda
Issue La ville se rend au duc de Bourgogne
Belligérants
Parti des Cabillauds Parti des Hameçons
Commandants
Philippe le Bon, duc de Bourgogne Jacqueline de Hainaut
Forces en présence
env. 20 000 Inconnues
Pertes
Inconnues Quelques centaines

guerre des Hameçons et des Cabillauds

Contexte modifier

En 1425, Philippe le Bon emprisonna Jacqueline de Hainaut dans le Château des comtes de Flandre à Gand en Flandre. Aussi déterminée et combattante qu'elle fut, elle réussit à s'évader de sa prison en deux à trois mois avec l'aide des alliés du parti des Hameçons. Son but fut alors de prendre possession du triangle formé par les forteresses de Schoonhoven-Oudewater-Gouda et d'y établir sa base stratégique pour mettre le comté de Hollande sous son autorité.

Le , la comtesse Jacoba fut accueillie à Gouda, où elle élit domicile dans le château de Ter Goude (nl), qui deviendra sa résidence entre 1425 et 1428. De son château, elle poursuit son combat contre les Cabillauds pour récupérer la Hollande et la Zélande. Lorsqu'elle apprit que l'ennemi avait rassemblé une armée à Leyde pour attaquer d'abord la ville d'Alphen-sur-le-Rhin puis celle de Gouda, elle prit une décision résolue. Jacqueline a rassemblé toutes les troupes de Schoonhoven, Oudewater et Gouda et a traversé le Gouwe pour se battre à Alphen-sur-le-Rhin. Ce fut une victoire pour le camp de la comtesse et en guise de trophées, les bannières des villes vaincues d'Haarlem, Leyde et d'Amsterdam ont été ramenées à Gouda. À cette époque, cette dernière était la capitale du mouvement des Hameçons.

Le siège modifier

Mais Philippe le Bon n'en reste pas là. En mai de l'année 1428, il commença le siège de la ville en recrutant une énorme armée bourguignonne puis marcha jusqu'à la cour de son ennemie. Sur trois côtés, Gouda était entourée de camps de tentes ennemies, tandis que du côté de la rivière près du château, la flotte corsaire de Guillaume de Brederode (nl) était son seul point fort certain. Jacqueline envoya des messagers à Jean de Montfoort et à l'évêque Rodolphe de Diepholt, avec qui elle avait fait alliance en mars 1427, pour s'assurer de soutiens. Cependant l'armée bourguignonne était trop nombreuse pour être vaincue, ce qui força Jacqueline, après avoir résisté pendant plus d'un mois, à capituler[1].

Tout juste abandonnée par son mari Humphrey de Lancastre, Jacqueline signe finalement la paix avec Philippe le . Avec le traité de Delft, elle conserva son titre de comtesse de Hollande, de Zélande et de Hainaut mais reconnut Philippe comme héritier et régent.

Notes et références modifier

  1. Jan Wagenaar, Vaderlandsche historie, p. 484.

Bibliographie modifier

  • J. A. M. Y. Bos-Rops, 1993, Graven op zoek naar geld: de inkomsten van de graven van Holland.
  • Hanno Brand, Over macht en overwicht: stedelijke elites in Leiden.
  • Hans van Woerkom, Biografie over Jacoba van Beieren.

Liens externes modifier