Ouvrir le menu principal
Siège de Bristol
Description de cette image, également commentée ci-après
Le siège de Bristol
Informations générales
Date 18 - 26 octobre 1326
Lieu Bristol, Angleterre
Issue Victoire des rebelles
Belligérants
Royal Arms of England.svg Rebelles anglaisRoyal Arms of England.svg Royaume d'Angleterre
Commandants
Arms of Margaret of France.svg Isabelle de France
Arms of the House of Mortimer.svg Roger Mortimer
CoA Hugh le Despenser (elder).svg Hugues le Despenser
Forces en présence
1,500 hommesinconnues

Invasion de l'Angleterre (1326)

Batailles

Coordonnées 51° 27′ 00″ nord, 2° 34′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Siège de Bristol

Entre le 18 et , la reine Isabelle de France et son amant Roger Mortimer assiègent Bristol dans le cadre de leur invasion de l'Angleterre.

Sommaire

DéroulementModifier

Depuis la prise de Londres par Isabelle le 2 octobre, le favori du roi Édouard II, Hugues le Despenser, redoute qu'elle prenne Bristol où il s'est réfugié. Il positionne des archers devant la ville et déplace la population locale à l'intérieur du château.

Malgré des pertes initialement importantes, les soldats d'Isabelle continuent à charger le château. Ils utilisent des béliers et arrivent enfin à pénétrer dans la ville. Isabelle retrouve ses filles Aliénor et Jeanne qui avaient été confiées à la garde de Despenser en 1324[1]. Après une dernière attaque, Despenser se rend le 26 octobre[2].

Accusé d'avoir encouragé le gouvernement illégal de son fils, de s'être enrichi aux dépens des autres, d'avoir spolié l'Église et d'avoir pris part à l'exécution illégale du comte de Lancastre en 1322, Despenser est condamné à mort et exécuté le lendemain sur ordre de Mortimer, malgré l'intervention de la reine qui souhaitait l'épargner. Il est pendu dans son armure puis décapité.

Son fils est capturé et exécuté le 24 novembre après le siège de Cardiff.

RéférencesModifier

  1. Doherty, p. 92; Weir, p. 233-4>.
  2. Valente 1998, p. 852–881.

BibliographieModifier

  • C. Valente, « The Deposition and Abdication of Edward II », The English Historical Review, vol. 113,‎ , p. 852–881 (OCLC 2207424)

Lien externeModifier