Sheikh Fazilatunnesa Mujib

Sheikh Fazilatunnesa Mujib
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
DaccaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
বেগম ফজিলাতুন্নেসাVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Fratrie
Conjoint
Enfants

Sheikh Fazilatunnesa Mujib, née le [1],[2] à Tungipara et morte le à Dacca[2],[3], était l'épouse de Sheikh Mujibur Rahman, père fondateur et premier président du Bangladesh. Elle a été assassinée avec son mari et ses trois fils[4].

JeunesseModifier

Elle naît en 1930 à Tungipara, dans le district de Gopalganj, dans la présidence du Bengale, aux Indes britanniques[5]. Son surnom était Renu[5]. Son père et sa mère sont morts quand elle avait cinq ans. Elle était la cousine paternelle de son mari Sheikh Mujibur Rahman. Quand Begum Fazilatunnesa n'avait que trois ans et Sheikh Mujib 13 ans, leur mariage avait été fixé par les anciens de la famille[6]. Renu n'avait que 8 ans lorsqu'elle a épousé son mari en 1938[6]. Il y avait une différence de 10 ans entre eux. Cheikh Muzibur Rahman avait dix-huit ans au moment de leur mariage. Le couple a ensuite donné naissance à deux filles Sheikh Hasina et Sheikh Rehana, ainsi qu'à trois fils Sheikh Jamal, Sheikh Kamal et Sheikh Russel[6]. Fazilatunnesa Mujib était assigné à résidence pendant la guerre de libération du Bangladesh jusqu'au [7].

AssassinatModifier

Le , un groupe d'officiers subalternes de l'armée a attaqué la résidence présidentielle avec des chars et assassiné Mujib, sa famille et son personnel. Seules ses filles Sheikh Hasina Wajed et Sheikh Rehana, en visite en Allemagne de l'Ouest, y échappèrent. Il leur a été interdit de retourner au Bangladesh. Parmi les autres personnes tuées figuraient son fils Sheikh Russel, âgé de 10 ans, deux autres fils Sheikh Kamal, Sheikh Jamal, ses belles-filles Sultana Kamal et Rosy Jamal, son frère Abdur Rab Serniabat et son beau frère Sheikh Abu Naser, son neveu Sheikh Fazlul Haque Mani et son épouse Arzoo Moni[8]. Le coup d'État a été planifié par des collègues mécontents de la Ligue Awami et des officiers militaires, dont le collègue de Mujib et ancien confident de Khondaker Mostaq Ahmad, qui est devenu son successeur immédiat. Lawrence Lifschultz (en) a allégué que la CIA était impliquée dans le coup d'État et l'assassinat, fondant son hypothèse sur les déclarations de l'ambassadeur américain de l'époque à Dhaka Eugene Booster[9].

La mort de Mujib a plongé le pays dans de nombreuses années de troubles politiques. Les dirigeants du coup d'état furent bientôt renversés et une série de contre-coups et d'assassinats politiques paralysèrent le pays. L'ordre a été largement rétabli après qu'un coup d'État en 1977 ait donné le contrôle au chef de l'armée Ziaur Rahman. Se déclarant Président en 1978, Ziaur Rahman a signé l'ordonnance d'indemnisation, accordant l'immunité de poursuites aux hommes qui ont comploté l'assassinat et le renversement de Mujib.

HéritageModifier

Bangabandhu Memorial Trust en partenariat avec la chaîne d'hôpitaux malaisienne KPJ Healthcare a construit le Sheikh Fazilatunnesa Mujib Memorial KPJ Specialised Hospital and Nursing College en sa mémoire[10]. L'hôpital a été inauguré par le Premier ministre bangladais Sheikh Hasina et le Premier ministre malaisien Najib Razak[11]. Un dortoir de l'université d'Eden porte son nom[12]. Sheikh Fazilatunnesa Mujib Hall est un dortoir pour femmes de l'université de Rajshahi[13]. Le Govt. Sheikh Fazilatunnesa Mujib Mohila College (en) est situé à Tangail[14].

RéférencesModifier

  1. (en) « Fazilatunnesa Mujib’s birthday today », sur Daily Sun (consulté le )
  2. a et b (en) « Begum Mujib: A tribute », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « Sheikh Fazilatunnesa Mujib's 81st birth anniversary today », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « Cabinet pays homage to Bangladesh’s founding president Sheikh Mujibur Rahman. », New Age,‎ (lire en ligne)
  5. a et b (en) « Begum Mujib: A tribute », sur The Daily Star, (consulté le )
  6. a b et c (en-US) « 6 lesser known facts about Bangabandhu Sheikh Mujibur Rahman », Dhaka Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Sheikh Fazilatunnesa Mujib's 81st birth anniversary today », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. Sumon Mahbub, « Bangladesh plunges into mourning Bangabandhu on his 40th death anniversary », bdnews24.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « In Mourning, In Rage », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « PM to take all treatment at home », sur Dhaka Tribune, (consulté le )
  11. « Hasina, Malaysian PM unveil plaque », UNB,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. « Eden College dormitory emptied as it develops cracks after earthquake », bdnews24.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « 9th RU convocation held », Dhaka Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Schoolgirls get karate training », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le )