Ouvrir le menu principal

Le terme sewa mono (世話物?) désigne un genre de pièces du théâtre traditionnel japonais dont l'action se situe dans un cadre contemporain. Le terme s'applique à la fois aux répertoires du bunraku et du kabuki. Le genre est en contraste avec les pièces de caractère historique ou jidai mono, bien que la distinction entre « historique » et « contemporain » n'est pas exacte et qu'il existe des pièces qui ne correspondent pas à l'une ou l'autre de ces catégories[1].

Les pièces sewa mono sont naturalistes et situées dans des environnements normaux contemporains plutôt que les pièces historique et de samouraïs, typiques du style ampoulé aragoto[2]. Dans le genre des amoureux en conflit, tels que Suicides d'amour à Amijima, le conflit entre les émotions (ninjo) et la pression sociale (giri) constitue le ressort de l'intrigue[3]. Le genre engirimono, littéralement « drame de couper le nœud des amoureux » tel que la pièce Godairiki Koi no Fujime de Namiki Gohei I, est une sous-catégorie du sewa mono[4].

Les pièces suivantes relèvent du style sewa mono :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Earl Roy Miner, Hiroko Odagiri, Robert E. Morrell The Princeton Companion to Classical Japanese Literature 1988- Page 72 : « La distinction entre les pièces d'époque ou jidai mono et les pièces contemporaines ou sewa-mono n'est pas exacte, pas plus que la distinction élisabéthaine dans le drame entre la tragédie et l'histoire. Il y avait aussi quelques pièces qui ne correspondaient pas ... »
  2. John Gassner, Edward Quinn The Reader's Encyclopedia of World Drama - Page 758 : « Le sewa mono est une branche de l'arbre du kabuki diamétralement opposée aux pièces historiques de guerre et de violence dans lesquelles l'emphase se déploie dans le style aragoto. Avec leur naturalisme très avancé, les pièces du genre sewa mono sont situées dans un environnement plutôt contemporain ... »
  3. Shūichi Katō, Don Sanderson A History of Japanese Literature: From the Man'yōshū to Modern Times 1997 - Page 149 : « Mais que cela doive être proprement appelé sewa mono est une question de définition. Dans l'intrigue typique, les sentiments du couple (ninjo) entrent en conflit avec une obligation ou une pression sociale (giri). Cette dernière peut impliquer un rival pour les faveurs de la ...»
  4. Keiko I. McDonald Japanese Classical Theater in Films -1994 Page 104 : « En fait, cette sous-classe de sewa mono est appelée pièce du gente engiri-mono qui peut se traduire par « drame de couper le nœud des amoureux ». L'œuvre qui représente le mieux ce genre est habituellement considérée comme étant Godairiki Koi no Fujimi (l'engagement des amoureux : Gangobai et...) de Gohei Namiki ».

Source de la traductionModifier