Sergio Maria

Grégoire XVIII
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Antipape
-
Pierre III (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
MulaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Sergio Ginés MaríaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Sergio Maria Jesùs Hernandez y Martinez
Nationalité
Activité
Autres informations
Nom en religion
Gregorio XVIIIVoir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Mouvement
Grade
Pape de l'Eglise palmarienne (jusqu'à sa destitution)

Sergio Maria Jesùs Hernandez y Martinez, né le à Puebla de Mula, est une personnalité religieuse espagnole, chef de l'Église catholique palmarienne du au sous le nom de règne de Grégoire XVIII.

BiographieModifier

Il est le secrétaire particulier du pape de l'Église palmarienne, Pierre II, chef jusqu'à son décès en 2011. Pour lui succéder, Sergio Maria est élu par conclave [1],[2], et choisit le nom de Grégoire XVIII pour exercer son ministère. En 2016, il perd la foi et est déclaré « coupable d’apostasie » après avoir entretenu des relations coupables avec une femme, déjà mère de deux enfants, durant plusieurs années au cours de son « pontificat ». Il est destitué le et son secrétaire particulier d'origine suisse Markus Josef Odermatt, alias Eliseo María, lui succède en prenant le nom de Pierre III. Sergio Maria en quittant la résidence pontificale aurait emporté avec lui en toute illégalité une somme de 2 000 000 , ainsi que de nombreux biens, bijoux et une voiture de marque BMW appartenant à l'Église catholique palmarienne[3] dont il est excommunié et se marie avec la femme qu'il aime.

RemarqueModifier

Il est difficile d'obtenir des informations fiables et vérifiées sur la secte palmarienne, selon des études religieuses du chercheur Jean-François Mayer, en effet, la secte ne communique pas. On sait peu de chose sur ce qui se passe à l'intérieur de l'Église palmarienne. Selon le journal espagnol, ABC, la secte se comporte très discrètement et agit dans le secret, le journaliste Alberto Flores définit la secte comme étant adepte de l'occultisme.

Notes et référencesModifier

  1. (es) « Gregorio XVIII, nuevo papa en el Palmar de Troya - Periodista Digital », sur Periodista Digital, (consulté le ).
  2. « LOS PAPAS FALSOS (II) EL PALMAR DE TROYA », sur blogspot.fr (consulté le ).
  3. « Église palmarienne  : Grégoire XVIII perd la foi et va se marier, le nouveau pape Pierre III est un Suisse », sur Orbis.info @ Notes de Jean-François Mayer, (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier