Serekh (hiéroglyphe égyptien)

Serekh est le nom égyptien qui désigne le cadre rectangulaire dans lequel fut inscrit le plus ancien des noms de la titulature pharaonique : le nom d'Horus.

Horus et le serekh
Serekh du pharaon Ouadji (Djet), de la Ire dynastie.

Historique et descriptionModifier

Les origines du serekh remontent à l'époque protodynastique et il sera utilisé jusqu'à l'Ancien Empire. Ainsi, les noms des rois de la Dynastie égyptienne zéro sont inscrits dans un serekh.

Le serekh, en hiéroglyphes, se présente comme un rectangle entourant le nom hiéroglyphique du roi, surmonté d'un faucon (symbole du dieu Horus) et placé au-dessus de la façade du palais royal. Le rectangle pourrait figurer un plan de ce même palais. Ce qui accréditerait la thèse qui voit dans le serekh, à l'instar du cartouche, une protection du nom du roi, contre les forces négatives.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :