Sengge

khuntaij du khanat dzoungar, fils de Erdenibaatar et frère de Galdan.

Sengge Khuntaij (mongol : ᠰᠡᠩᠭᠡ
ᠬᠤᠩᠲᠠᠶᠢᠵᠢ
, cyrillique : Сэнгэ хунтайж, MNS : Senge khuntaij) ou plus simplement Sengge, mort en 1671, est un khan mongol oïrat.

Sengge Khuntaij
Fonction
Khong Tayiji
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
ᠰᠡᠩᠭᠡ ᠬᠤᠩᠲᠠᠶᠢᠵᠢVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Yum-Agas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Anu khatan (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle
Tsetsen khan (demi-frère paternel)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Il est le fils de Erdenibaatar khuntaij[1] et de la Torgut Yum-Agas khatan (Агас хатан)[2]. Son père est un oïrat-dzoungar du clan des Tchoros à qui il succède à sa mort, en 1653, au titre de Kuntaij. Il dut selon la tradition mongole du lévirat, épouser la femme de son frère[1], Anu khatan.

Lors des querelles de succession il est tué par ses deux demi-frères, Tsetsen khan et Tsodba Batour (Čotba Batur) en 1971. Dzewang Rabdan, frère de Sonam Rabdan échappa à ses meurtriers[1]. Il a pour fils Tseveen Ravdan[3].

Il est le frère de Galdan Boshugtu Khan qui lui succéda lorsqu'il fut tué par deux de ses demi-frères qui furent condamnés à mort[1].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (Courant 1912, p. 48)
  2. (my) Szilágyi Zsolt, « Az első lépések a Távol-Kelet feléAz orosz–mongol kapcsolatfelvétel a 17. században », Távol-keleti Tanulmányok, nos 1-2,‎ , p. 233–258. (lire en ligne)
  3. (Hummel 1944) (version en ligne, page Tsewang Araptan)

BibliographieModifier

Liens externesModifier