Sengge

khuntaij du khanat dzoungar, fils de Erdenibaatar et frère de Galdan.

Sengge Khuntaij (mongol : ᠰᠡᠩᠭᠡ
ᠬᠤᠩᠲᠠᠶᠢᠵᠢ
, cyrillique : Сэнгэ хунтайж, MNS : Senge khuntaij) ou plus simplement Sengge, mort en 1671, est un khan mongol oïrat.

Sengge Khuntaij
Fonction
Khong Tayiji
-
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
ᠰᠡᠩᠭᠡ ᠬᠤᠩᠲᠠᠶᠢᠵᠢVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Yum-Agas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Anu khatan (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Parentèle
Tsetsen khan (frère consanguin)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Il est le fils de Erdenibaatar khuntaij[1] et de la Torgut Yum-Agas khatan (Агас хатан)[2]. Son père est un oïrat-dzoungar du clan des Tchoros à qui il succède à sa mort, en 1653, au titre de Kuntaij. Il dut selon la tradition mongole du lévirat, épouser la femme de son frère[1], Anu khatan.

Lors des querelles de succession il est tué par ses deux demi-frères, Tsetsen khan et Tsodba Batour (Čotba Batur) en 1971. Dzewang Rabdan, frère de Sonam Rabdan échappa à ses meurtriers[1]. Il a pour fils Tseveen Ravdan[3].

Il est le frère de Galdan Boshugtu Khan qui lui succéda lorsqu'il fut tué par deux de ses demi-frères qui furent condamnés à mort[1].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (Courant 1912, p. 48)
  2. (my) Szilágyi Zsolt, « Az első lépések a Távol-Kelet feléAz orosz–mongol kapcsolatfelvétel a 17. században », Távol-keleti Tanulmányok, nos 1-2,‎ , p. 233–258. (lire en ligne)
  3. (Hummel 1944) (version en ligne, page Tsewang Araptan)

BibliographieModifier