Sate

type de brochettes indonésiennes

Le sate (en javanais et en indonésien, prononcer « saté »), est un mot javanais signifiant « brochette ». Ce plat a été inventé à Java au XIXe siècle par les vendeurs ambulants des grandes villes de Java (Yogyakarta).

Sate de poulet à la mode de Ponorogo (Java oriental).
Vendeur de sate au Java, vers 1900. Tropenmuseum.

Depuis la colonisation de l'Indonésie par les Pays-Bas, ce plat s'est répandu dans tout le sud-est asiatique (Singapour, Malaisie, Thaïlande) et dans les établissements de restauration rapide néerlandais.

Le terme « sauce sate » régulièrement utilisé pour désigner, notamment, un accompagnement de frites est un abus de langage passé dans la langue usuelle : en effet, le sate est la brochette en elle-même. La sauce cacahuète dont le vrai nom est bumbu kacang n'est qu'une des nombreuses variétés de sauces pouvant accompagner les brochettes. Très populaire aux Pays-Bas, elle y est vendue dans tous les supermarchés.

De nos jours, il existe des sate de viande (poulet, bœuf, agneau, porc, tortue, cheval, lapin…), d'œufs (caille…), de poisson et fruits de mer, de fruits et légumes, de tofu et tempeh.

Chaque région d'Indonésie a sa spécialité.

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :