Sant (monde indien)

dans le monde indien, état d'une personne de grande vertu

Sant, dans l'hindouisme et le sikhisme, et aussi dans le bouddhisme, est un terme qui désigne une personne juste et de grande vertu; il dérive de la racine sat, qui véhicule les idées de « existant, présent ; réel, vrai | bon, juste, vertueux, convenable, honnête »[1],[2]. Cette dénomination est utilisée dans l'ensemble du sous-continent indien, mais de façon plus spécifique, le terme désigne une lignée importante de poètes mystiques hindous[3].

Étymologie et significationModifier

Le terme sant est une variante du participe présent du verbe sanskrit « être ». On trouve aussi les formes sat, sad, san et satī (au féminin)[1],[4]. Il donne le double sens de « existant, présent ; réel, vrai | bon, juste, vertueux, convenable, honnête ». Le sens premier désigne « ce qui est » et de là l'existence. Par extension, dans le vocabulaire brahmanique, le mot est employé pour parler de l'Être et donc de Dieu. On le retrouve dans la célèbre expression qui résume les principaux attributs de Dieu: celui-ce est sat (être), chit (conscience) ânanda (béatitude)[4].

Par évolution de la langue, le mot en est venu à s'appliquer au Bien suprême, si bien qu'il a pris son deuxième sens de « juste, bon, vertueux ». Et c'est de là que découle la traduction fréquente du mot par « saint »[4]. Car, souligne Hawley, même si le mot n'a aucun lien avec « saint », ce terme est souvent la meilleure traduction de sant[5][Note 1].

Dans le sikhismeModifier

Guru Arjan, un des gurus du sikhisme, définit le mot sant dans le Livre des sikhs, le Guru Granth Sahib; pour lui la personne appelée sant est celle qui médite en permanence sur le Nom de Dieu : « Ceux qui, à chaque souffle et bouchée de nourriture, n'oublient pas le Seigneur, ceux dont l'esprit est rempli du mantra du Nom du Seigneur - eux seuls sont bénis ; ô Nanak, ce sont les Saints[(sant] parfaits »[6]. Dans l'hindouisme, un sant était considéré comme quelqu'un ayant plusieurs disciples[7].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Varenne (op. cit.) donne les exemples suivants de traduction: sadguru: saint maître; satkarman: action sainte (ou pie); sadviyâ: doctrine sainte (ou orthodoxe); sanmârga: route conduisant à la sainteté, etc.

RéférencesModifier

  1. a et b « Sat », Sanskrit Heritage Dictionary sur sanskrit.inria.fr (Lire en ligne - Consulté le 24 août 2020)
  2. B.M. Sullivan, The A to Z of Hinduism, Vision Books, 2001, p. 196-197, (ISBN 8170945216)
  3. Nicole Balbir & Charlotte Vaudeville, « HINDĪ LANGUE & LITTÉRATURE », Encyclopædia Universalis. (Lire en ligne (voir le chapitre « Kabīr et les poètes Sants » - consulté le 24 août 2020)
  4. a b et c Jean Varenne, Dictionnaire de l'hindouisme, Monaco, Éditions du Rocher, , 350 p. (ISBN 978-2-268-04151-3), p. 245-246 (art. Sant)
  5. Hawley 2004, p. 4.
  6. « Those who do not forget the Lord, with each breath and morsel of food, whose minds are filled with the Mantra of the Lord's Name - they alone are blessed; O Nanak, they are the perfect Saints. » (en) Guru Granth Sahib, p. 319. (Lire en ligne - Consulté le 21 juillet 2020)
  7. Harbans Singh (Dir.), The Encyclopaedia of Sikhism, Punjabi University, 1998, tome IV, p. 48-49 (ISBN 817380530X)

BibliographieModifier

  • (en) Karine Schomer & W. H. McLeod (Eds.), The Sants : Studies in a Devotional Tradition of India, New Delhi, Motilal Banarsidass Publ., , 472 p. (ISBN 978-81-208-0277-3, présentation en ligne)
  • [Vaudeville 1987] (en) Charlotte Vaudeville, « Sant Mat: Santism as the universal path to sanctity », dans Karine Schomer & W. H. McLeod, The Sants: Studies in a Devotional Tradition of India, Delhi, Motilal Barnasidass Publ., , 472 p. (ISBN 978-8-120-80277-3, lire en ligne), p. 21-40
  • [Hawley 2004] (en) John S. Hawley & Mark Juergensmeyer (Texts and notes by JS Hawley; Translations by M. Juergensmeyer), Songs of the Saints of India, New Delhi, Oxford University Press, coll. « Oxford India Paperbacks », 2004 (revised edition), 244 p. (ISBN 978-0-19-569420-8)
  • (en) John S. Hawley, Three Bhakti Voices : Mirabai, Surdas, and Kabir in Their Time and Ours, Oxford, Oxford University Press, , xxii+439 (ISBN 978-0-19-567085-1), p. 70-86 (The Nirguṇ/Saguṇ Distinction) et passim.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier