Sanké mô

(Redirigé depuis Sanké mon)

Le Sanké mon : rite de pêche collective dans le Sanké *
Image illustrative de l’article Sanké mô
Le Sanké mô en 2018
Pays * Drapeau du Mali Mali
Liste Nécessitant une sauvegarde urgente
Année d’inscription 2009
* Descriptif officiel UNESCO
Localisation de San au Mali

Le Sanké mô est un rite de pêche collective dans la mare Sanké pratiqué à San, une ville du Mali, tous les deuxièmes jeudis du septième mois lunaire pour commémorer la fondation de la ville. « Le Sanké mô : rite de pêche collective dans le Sanké » a été inscrit en 2009 par l'UNESCO sur la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente en raison de la chute de la participation au rituel et de la dégradation de la mare Sanké[1].

HistoireModifier

Le rituel en était à sa 609e édition en 2009[2]. Depuis 2008 le Festival Sanké Mô se déroule en même temps que la pêche traditionnelle collective dans la mare Sanké. Le festival allie musique, danse, sport, pêche et foire commerciale[2].

La baisse de la pluviométrie a entrainé un assèchement de la mare mais aussi la surexploitation d'une argile qui freine l’infiltration de l’eau, afin de fabriquer des briques en banco[2]. Le maire de San, Sina Oumar Traoré, a pour idée de « surcreuser la mare tout en évitant de curer toute l'argile qui en tapisse le fond »[2].

RituelModifier

 
Un cavalier pendant le Sanké mô de 2018.

Notes et référencesModifier

  1. UNESCO, « Le Sanké mon : rite de pêche collective dans le Sanké »
  2. a b c et d L. Diarra, B Magassa, Festival Sanké Mô : tradition, culture et business font bon ménage, L’Essor, 10 juin 2009 [lire en ligne]

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

  • Inati (pêche collective aux Tokelau)