Ouvrir le menu principal

Sandford Fleming

ingénieur et inventeur canadien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fleming.
Sandford Fleming
Description de cette image, également commentée ci-après
Sandford Fleming, par John Wycliffe Lowes Forster (en)
Naissance
Kirkcaldy (Écosse)
Décès (à 88 ans)
Halifax

Sandford Fleming (Kirkcaldy (Écosse), Halifax, ) est un ingénieur et inventeur canadien originaire d'Écosse.

Sommaire

BiographieModifier

Il a proposé un système universel de fuseaux horaires, conçu le premier timbre-poste canadien[1], réalisé plusieurs relevés et cartes de villes canadiennes, participé au développement du réseau de chemin de fer canadien et été l'un des membres fondateurs de la Société royale du Canada ainsi que du Royal Canadian Institute. Il était ingénieur en chef du Chemin de fer Canadien Pacifique.

Le , lors d'une réunion de l'institut, Sandford Fleming propose de diviser le monde en 24 fuseaux horaires[2]. Ses efforts pour faire adopter ce système mèneront à la tenue de la conférence internationale de Washington de 1884.

Il doit son titre de Sir à la réalisation d'un câble à travers le Pacifique, du Canada à l'Australie, qui était une partie importante de la All Red Line[3],[4].

Il appartenait à la franc-maçonnerie[5].

Le mont Sir Sandford, en Colombie-Britannique et le Fleming College, en Ontario, ont été nommés à sa mémoire.

 
Le « castor » de trois sous.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le « castor de trois cents ». « V R » signifie « Victoria Regina ».
  2. L'idée avait été émise en 1858 par Quirico Filopanti, mais c'est Fleming qui en a fait une réalité.
  3. Mentions de Fleming dans des actes (1894) du parlement de l'Australie-Méridionale.
  4. On peut consulter Anton A. Huurdeman, The worldwide history of telecommunications, p. 309.
  5. freemasonry.

Liens externesModifier