Samuel Rouyer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
VerdunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
1998-2000EC Toul
2002-2003SC Sarreguemines
2004-2005CC Étupes
2007-2009UV Aube
Équipes professionnelles
2001Crédit Agricole Espoirs

Samuel Rouyer (né le à Verdun[1],[2]) est un coureur cycliste français, principalement actif dans les années 2000.

Biographie modifier

Samuel Rouyer est originaire de Verdun, une commune située dans le département de la Meuse. Ancienne figure du cyclisme lorrain, il a un petit frère, Jérôme, qui a lui aussi pratiqué ce sport en compétition.

De 1998 à 2000, il se distingue sous les couleurs de l'EC Toul en obtenant douze succès[3]. Il prend également la sixième place d'une édition de Liège-Bastogne-Liège espoirs (moins de 23 ans). Après ses performances, il court en 2001 dans la réserve de l'équipe Crédit Agricole, qui évolue en troisième division professionnelle. Il se classe troisième du championnat de France espoirs et cinquième du Tour de Catalogne de l'Avenir.

Il redescend chez les amateurs en 2002, au SC Sarreguemines. Il court dans cette formation jusqu'en 2003, remportant au total seize nouvelles courses. En 2004, il intègre le CC Étupes. Toujours performant, il s'impose à six reprises et remporte la Coupe de France DN1 avec son club[3]. Il rejoint ensuite l'UV Aube à partir de 2006. Moins prolifique que par le passé, il parvient tout de même à gagner la Ronde du Canigou ainsi que des étapes du Tour de Nouvelle-Calédonie. Des problèmes cardiaques le contraignent cependant à mettre un terme à sa carrière cycliste en 2009[4]

Une fois retiré des compétitions, Samuel Rouyer intègre l'INSEP pour décrocher un diplôme de professorat de sport. En 2011, il devient conseiller technique au sein de la Fédération française de cyclisme[5]. Affilié dans l'équipe de France sur piste, il entraîne les cyclistes pour les épreuves d'endurance. Il conserve ce poste jusqu'en fin d'année 2020[6].

Palmarès modifier

Notes et références modifier

  1. « Samuel ROUYER », sur museociclismo.it
  2. « Samuel ROUYER », sur memoire-du-cyclisme.eu
  3. a et b « LE TROMBINOSCOPE VELO MOSELLE / PAGE 2 », sur velomoselle.free.fr
  4. « Rouyer, une victoire sans retour », sur estrepublicain.fr,
  5. Mathieu Boedec, « Conseiller technique national, le Meusien Samuel Rouyer évoque les facettes de son sport et de son métier », sur estrepublicain.fr,
  6. « Samuel ROUYER », sur linkedin.com

Liens externes modifier