Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Massé.
Samuel Massé
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Samuel Massé est un peintre français né à Tours en 1672, mort à Paris en 1753.

L'historien Pierre-Marie Gault de Saint-Germain précise qu'il y a deux peintres originaires de Tours s'appelant tous les deux Samuel Massé[1].

Sommaire

BiographieModifier

« Masse (Samuel) de Tours, P. H. reçu à l’académie de peinture et de sculpture le 26 septembre 1705, mort, âgé de quatre-vingt-deux ans, le 30 juin 1753. (liste des Académiciens.) C'est tout ce qu'on sait de Samuel Masse, peintre qu'ont négligé les biographes et qui ne mérite peut-être pas beaucoup qu'on s’occupât de lui. Cependant, si l’académie le reçut à une époque où elle se montrait encore difficile sur le choix de ses membres, on ne peut pas supposer qu'il fût tout à fait médiocre. Le Louvre n'a pas un échantillon de sa peinture ; il garda un certain temps son tableau de réception, Vénus demandant des armes à Vulcain ; mais, cet ouvrage, comme tant d'autres, est remonté dans les greniers du Musée. Je n'ai pu trouver la trace de tous les ouvrages de Samuel Masse (et non Massé, comme il est nommé quelquefois par erreur) ; je vois seulement qu'en 1736 il exposa au Salon : le Baptême de Jésus-Christ, l’Enlèvement d’ Europe et Vénus sur les eaux ; en 1738, une Jeune bacchante jouant avec des enfants ; enfin, en 1750, St. Michel foulant aux pieds le démon, tableau de petites dimensions. Samuel Masse était marié depuis quatre ans et trois mois quand l'Académie lui ouvrit ses portes. Le samedi 11 juin 1701, il avait épousé, à St-Germain l'auxerrois, Marie-Anne, âgée de 28 ans, fille de défunt Pierre Bain, orfèvre du Roy. L'acte de son mariage le dit : « Samuel Masse âgé de 28 ans, peintre, fils de deffunts Samuel Masse, vivant, marchand de draps de soie à Tours, et de Marie-Etiennette Jumeau, demeurant rue des Orties ».

Samuel Massé avait perdu son père en 1697 et sa mère en 1699. Tous les deux étaient morts à Londres, où probablement ils étaient établis comme marchands de gros de Tours. (Arch. de la ville) Masse demeurait rue Matignon, au coin de la rue des Orties, lorsque, le 5 octobre 1704, il perdit une fille, née le 1er septembre 1701 et tenue par Charles Perrault, le médecin-architecte, auteur des Contes des fées. (St-Germain- l'Auxerrois) Masse décéda en 1753 : « Samuel Masse, peintre du R. en son Acad., âgé de quatre-vingts ans ou environ, veuf de Marie-Anne Beauce (sic pour Bain), décédé hier à six heures du matin, rue Frementeau, de cette paroisse a été inhumé au cimetière des Sts-innocents, etc. I (St-Germ.). Il signait d'une écriture lourde : « Samuel Massé ». Voir Bain, Perrault. »

— Auguste Jal, Dictionnaire critique de biographie et d’histoire, Paris, 1872, page 847.

Œuvres ans les collections publiquesModifier

 
Loth et ses filles, collection Muzeum Kolekcji Jana Pawła II w Warszawie

BibliographieModifier

  • François Marandet, « Samuel Massé, Tours 1672 - Paris 1753, un premier corpus », Les Cahiers d'Histoire de l'Art, no 7, 2009, p. 32-38.
  • François Marandet, « Nouvelles additions au corpus de Samuel Massé », Cahiers du Musée des Beaux-Arts de Caen, n° 2, 2012, p. 16-21.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Samuel Massé, de Tours, reçu académicien, peintre en miniature, mort à Paris le 30 juin 1753, âgé de quatre-vingt-deux-ans. Il a exposé depuis 1737 jusqu'en 1745. Il y a eu un autre Samuel Massé, aussi de Tours, membre de l'Académie, qui a exposé en 1705. » Pierre-Marie Gault de Saint-Germain, Les Trois Siècles de la peinture en France, ou Galerie des peintres français, depuis François Ier jusqu’au règne de Napoléon, Paris, Belin, 1808, in-8°, p. 291-292.

Liens externesModifier