Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fujiwara (homonymie).
Sakuhei Fujiwhara (ou Fujiwara)
Nom de naissance 藤原 咲平 (?)
Naissance
Suwa, préfecture de Nagano (Drapeau du Japon Japon)
Décès (à 65 ans)
Nationalité Japonais
Domaines Météorologie
Institutions Observatoire météorologique central du Japon
Diplôme Doctorat
Formation Université impériale de Tokyo
Renommé pour Effet Fujiwara
Distinctions Prix de l'Académie des sciences du Japon (1920)

Sakuhei Fujiwhara (藤原 咲平, Fujiwara Sakuhei?)[nb 1], né le à Suwa et mort le , est un météorologue japonais surtout connu pour son travail sur les tourbillons, dont l'effet Fujiwara. Le romancier Jirō Nitta est son neveu et le mathématicien Masahiko Fujiwara est son grand-neveu.

Sommaire

BiographieModifier

Né dans la ville de Suwa, préfecture de Nagano, Fujiwhara a fait ses études primaires dans la même classe que le futur général de l'armée, Tetsuzan Nagata. Il était également ami avec Shigeo Iwanami qui allait fonder plus tard la maison d'édition Iwanami Shoten. Il a rejoint l'Observatoire météorologique central (l'Agence météorologique du Japon actuelle) en 1909 après avoir terminé des études de premier cycle en physique théorique à l'Université impériale de Tokyo (actuelle Université de Tokyo)[1].

Fujiwhara a obtenu son doctorat en 1915 grâce à ses travaux de recherche sur la propagation anormale des ondes sonores, et a gagné le Prix de l'Académie des sciences du Japon en 1920 en reconnaissance de ses recherches[1]. Il a voyagé en Norvège la même année pour étudier la météorologie sous Wilhelm Bjerknes[2]. Il fut fasciné dès sa jeunesse par les tourbillons se formant dans les cours d'eau et développa cet intérêt durant ce séjour. Il fut alors le premier à décrire comment deux vortex, lorsqu'ils se rapprochaient, tournaient autour d'un point central, comme des planètes en orbite, pour tomber l'un vers l'autre s'ils se rapprochaient trop. Son travail fut bien reçu, mais ce n'est que bien plus tard qu'il l'appliqua à grande échelle plus grande aux cyclones tropicaux et découvrit l'effet Fujiwara correspondant[2],[3].

Il rejoint l'Institution centrale de formation des météorologues (actuel Collège météorologique du Japon) en tant que directeur général après son retour au Japon en 1922, et commença sa carrière comme professeur à l'Université impériale de Tokyo en 1924[1]. Il fit une étude détaillée de la propagation du feu lors du séisme de Kantō de 1923, ce dernier aidé par des vents très forts provenant d'un typhon passant au même moment[1]. En 1941, Fujiwhara succéda à Takematsu Okada comme cinquième directeur de l'Agence météorologique du Japon[1].

Sakuhei Fujiwhara a participé au développement du Projet Fugo pendant la guerre du Pacifique, une campagne de bombardement des côtes nord-américaines lancée par le Japon durant la Seconde Guerre mondiale par ballons à gaz sans équipage. Après le conflit, il fut renvoyé de la direction l'agence météorologique et prit sa retraite peu de temps après à la campagne pour se concentrer sur son écriture, ses efforts à l'éducation de la future génération de météorologues et à la recherche de phénomènes météorologiques tels que les tourbillons, les nuages et l'optique atmosphérique[1],[2]. Il a également dirigé l'étude des planeurs au Japon et est devenu membre de l'Académie japonaise des sciences en 1937.

BibliographieModifier

  • Kumo wo Tsukamu Hanashi (雲を掴む話?, litt. Saisir les nuages), Iwanami Shoten, 1926.
  • Kumo (?, litt. Nuages), Iwanami Shoten, 1929.
  • Kishō to Jinsei (気象と人生?, litt. Météorologie et vie), 1932 et 1935.
  • Chika, Chiretsu to Jishin (地渦・地裂及び地震?, litt. Subduction, failles et séismes), 1932.
  • Taikichū no Kōshō (大気中の光象?, litt. Optique atmosphérique), 1933
  • Tenbun ya Kishō no Hanashi (天文や氣象の話?, litt. À propos du temps et de la météorologie), Iwanami Shoten, 1935.
  • Uzumaki no Jikken (渦巻の実験?, litt. Expériences sur les tourbillons), 1939.
  • Kishō Kanshoku (気象感触?, litt. Réflections sur la météorologie), Iwanami Shoten, 1942.
  • Umi no Nayami (生みの悩み?, litt. L'angoisse de l'accouchement), 1947.
  • Reki to Seikatsu (暦と生活?, litt. Vie et calendrier), Sanseido, 1948 et 1955.
  • Kishō Nōto (気象ノート?, litt. Notes sur la météorologie), 1948.
  • Terada Torahiko Shū (寺田寅彦集?, litt. Œuvres choisies de Torahiko Terada), Iwanami Shoten, 1949.
  • Gunka - Kishō Yonjūnen (群渦―気象四十年?, litt. Multiples tourbillons - 40 années de météorologie), 1950.
  • Nippon Kishōgaku Shi (日本気象学史?, litt. Histoire de la météorologie au Japon), Iwanami Shoten, 1951.
  • Chika Nitsuite (地渦について?, litt. À propos de la subduction), Iwanami Shoten.
  • Taiki Butsurigaku (大気物理学?, litt. Physique de l'atmosphère), Iwanami Shoten.
  • Kishō Kōgaku (気象光学?, litt. Optique atmosphérique), Iwanami Shoten.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il préférait épeler son nom de famille comme Fujiwhara, ce qui est inhabituel selon les normes modernes de la méthode Hepburn. Fujihara ou Fujiwara sont plus courant après la Seconde Guerre mondiale. Les textes japonais donnent au caractère furigana de son nom la traduction de Fujihara, Fujiwara ou les deux.

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (ja) « Biographie de Sakuhei Fujiwhara » [archive du ], Ninohe city civic center (consulté le 7 novembre 2016).
  2. a b et c (en) Esther Inglis-Arkell, « The Fujiwhara Effect Makes Cyclones Dance Around Each Other », IO9,‎ (lire en ligne).
  3. (en) T.N. Krishnamurti, Lydia Stefanova et Vasubandhu Misra, Tropical Meteorology : An Introduction, Springer Science & Business Media, , 424 p. (ISBN 1-4614-7409-4 et 978-1-4614-7409-8, lire en ligne), p. 337.

Liens externesModifier