Sakari Momoi

supercentenaire japonais

Sakari Momoi, (百井 盛, Momoi Sakari), né le à Minamisōma[1] dans la préfecture de Fukushima, et mort le à Saitama[2], est un supercentenaire japonais.

Sakari Momoi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Sakari Momoi (Septembre 2013)
Biographie
Naissance
Décès
(à 112 ans)
Saitama
Nationalité
Domicile
Formation
Activité

Il fut le doyen masculin du Japon depuis le et le doyen masculin de l'humanité depuis le décès, le , d'Alexander Imich, né un jour avant lui[3]. Sakari Momoi est un ancien enseignant et il possédait une bibliothèque de quelque 2 000 ouvrages[1].

BiographieModifier

Sakari Momoi se marie en 1928 avec Mme Tamiko à l'âge de 25 ans. Elle lui donnera 5 enfants. Il exerce le métier de professeur de chimie puis est promu directeur de son lycée à Fukushima. Il devient doyen du Japon le et accède au titre de doyen de l'humanité le .

Il reçoit le titre officiel des mains d'un responsable du Guinness en , lors d'une cérémonie où il apparaît en costume. Il déclare d'une voix faible mais assurée qu'il espère vivre encore deux ans.

Pendant ses derniers jours, Momoi réside dans un hôpital à Tokyo. Il aime beaucoup lire, en particulier de la poésie chinoise et possède une bibliothèque comptant environ 2 000 ouvrages. Il apprécie également le sumo. Il communique avec son entourage par l'écriture.

Le , il fête ses 112 ans et devient le 33e homme à atteindre cet âge.

Il décède le .

RéférencesModifier

  1. a et b « Le nouveau doyen de l'humanité a 111 ans », sur Lefigaro.fr, (consulté le 20 août 2014).
  2. (en) «World's oldest man dies at 112 in Japan»
  3. « Oldest Man in the World Dies in New York at 111 », sur NBC News, (consulté le 20 août 2014).