Saison 1967-1968 des Penguins de Pittsburgh

Informations générales
Ligue Ligue nationale de hockey
Entraîneur George Sullivan
Capitaine Andy Bathgate
Patinoire Pittsburgh Civic Arena
Saison régulière
Classements 5e division Ouest
10e au classement général
Meilleurs joueurs A. McDonald (22 buts)
A. Bathgate (39 aides)
A. Bathgate (59 points)
Récompenses
Collectives -
Individuelles -

Autres saisons

La saison 1967-1968 est la première saison de la nouvelle franchise de hockey sur glace des Penguins de Pittsburgh dans la Ligue nationale de hockey. L'équipe termine la saison régulière à la cinquième place de la division de l'Ouest et ne joue donc pas les séries éliminatoires.

Saison régulièreModifier

Contexte de la saisonModifier

En 1967, la Ligue nationale de hockey décide de doubler le nombre d’équipes participant à son championnat. La ville de Pittsburgh ayant déjà eu l'expérience d'une équipe de hockey sur glace, avec les Pirates dans les années 1920-1930, postule afin d’accueillir une franchise.

Au début de la saison 1967-1968, les résultats des nouvelles équipes sont entravés par les règles strictes qui permettent aux « six équipes originales »[Note 1] de conserver les joueurs les plus talentueux.

Comme les autres équipes rejoignant la LNH, les Penguins participent au repêchage d'expansion et ils ont vingt choix de joueurs à faire parmi ceux laissés libres par les anciennes équipes[1]. La liste des joueurs repêchés par les Penguins est la suivante :

Choix des Penguins[2]
Rang Joueur Poste Repêché de
1 Joe Daley G Red Wings de Détroit
2 Roy Edwards G Black Hawks de Chicago
3 Earl Ingarfield C Rangers de New York
4 Al MacNeil D Rangers de New York
5 Larry Jeffrey AG Maple Leafs de Toronto
6 Ab McDonald AG Red Wings de Détroit
7 Leo Boivin D Red Wings de Détroit
8 Noel Price D Canadiens de Montréal
9 Keith McCreary AD Canadiens de Montréal
10 Ken Schinkel AD Rangers de New York
11 Bob Dillabough C Bruins de Boston
12 Art Stratton C Black Hawks de Chicago
13 Val Fonteynev AG Red Wings de Détroit
14 Jeannot Gilbert C Bruins de Boston
15 Tom McCarthy AG Canadiens de Montréal
16 Billy Dea AG Black Hawks de Chicago
17 Bob Rivard C Canadiens de Montréal
18 Mel Pearson AG Black Hawks de Chicago
19 Andy Bathgate AD Rangers de New York
20 Les Hunt D Rangers de New York

Les deux meilleurs joueurs de la première équipe de Pittsburgh sont alors les vétérans Andy Bathgate et Leo Boivin. Le reste de l’équipe est constitué de jeunes joueurs ou de joueurs en fin de carrière au talent moindre. L'enveloppe totale des salaires est de 315 000 dollars dont un salaire de 25 000 dollars juste pour Bathgate. En comparaison, six ans plus tard Gilbert Perreault et les Sabres de Buffalo signent un contrat pour une somme supérieure à la première enveloppe des Penguins et la paye de Bathgate représente ce qu'une vedette des années 2000 de la LNH gagne en un match[3].

Les Penguins participent au repêchage amateur[Note 2] de la LNH. Le niveau du repêchage est souvent jugé faible et les Penguins ne choisissent que deux joueurs : le gardien de but Steve Rexe en tant que deuxième joueur du repêchage et Bob Smith en tant que onzième choix[2]. Aucun des deux joueurs ne jouera un seul match dans sa carrière avec les Penguins ou avec une autre équipe de la LNH[4].

Résultats de la saisonModifier

Le premier match de la saison a lieu le dans la patinoire du Civic Arena et oppose les Canadiens aux Penguins devant 9 307 personnes[5]. Les pronostics prédisent une déroute pour les Penguins mais finalement les Canadiens ne l'emportent que 2 buts à 1. Le premier but de l'histoire de la franchise est inscrit par Bathgate contre Rogie Vachon. Au cours de ce match, Hank Bassen, gardien des Penguins, laisse Jean Béliveau inscrire le 400e but de sa carrière dans la LNH[6].

Il faudra attendre encore deux jours pour voir la première victoire de l'histoire des Penguins dans la LNH. Elle survient le sur la glace des Blues de Saint-Louis, une autre nouvelle équipe de la LNH[5]. Le , les Penguins remportent le premier match de leur histoire devant leur public en battant les Black Hawks de Chicago 4 buts à 2, c'est la première fois qu'une équipe de l'expansion bat une ancienne équipe[7].

Dans les buts, Les Binkley réalise le premier blanchissage[Note 3] de l'histoire de la franchise le soir du contre Oakland[8]. Au cours de la saison, Ken Schinkel devient le premier joueur des Penguins sélectionné pour jouer le Match des étoiles de la LNH[7],[8].

ClassementModifier

Les Penguins finissent au cinquième rang de leur division, la division de l'Ouest, avec soixante-sept points[8] ; ils manquent la qualification pour les séries éliminatoires pour seulement deux points au classement[3]. Les premiers du championnat sont les Canadiens avec quatre-vingt-quatorze points et les Flyers de Philadelphie finissent premiers de la division avec soixante-treize points. Au classement général les Penguins sont dixième sur douze - suivis des Red Wings de Détroit - soixante-six points et des Seals d'Oakland - quarante-sept[9].

La LNH ne compte que deux divisions au cours de la saison 1967-1968 et les quatre meilleures équipes de chaque division sont qualifiés pour les séries éliminatoires. Le classement final de la division est présenté dans le tableau ci-dessous[9].

Classement de la division de l'Ouest
Équipe  PJ  V   D   N  Pts  BP  BC Pun
Flyers de Philadelphie 74 31 32 11 73 173 179 987
Kings de Los Angeles 74 31 33 10 72 200 224 810
Blues de Saint-Louis 74 27 31 16 70 177 191 792
North Stars du Minnesota 74 27 32 15 69 191 226 738
Penguins de Pittsburgh 74 27 34 13 67 195 216 554
Seals d'Oakland[Note 4] 74 15 42 17 47 153 219 787
Classement de la LNH
  Équipe  PJ  V   D   N  Pts  BP  BC Pun
1 Canadiens de Montréal 74 42 22 10 94 236 167 700
2 Rangers de New York 74 39 23 12 90 226 183 673
3 Bruins de Boston 74 37 27 10 84 259 216 1043
4 Black Hawks de Chicago 74 32 26 16 80 212 222 606
5 Maple Leafs de Toronto 74 33 31 10 76 209 176 634
6 Flyers de Philadelphie 74 31 32 11 73 173 179 987
7 Kings de Los Angeles 74 31 33 10 72 200 224 810
8 Blues de Saint-Louis 74 27 31 16 70 177 191 792
9 North Stars du Minnesota 74 27 32 15 69 191 226 738
10 Penguins de Pittsburgh 74 27 34 13 67 195 216 554
11 Red Wings de Détroit 74 27 35 12 66 245 257 759
12 Seals d'Oakland 74 15 42 17 47 153 219 787

Match après matchModifier

Cette section présente les résultats de la saison régulière qui s'est déroulée, pour les Penguins, entre le et le [8].

Résultat de la saison 1967-1968 des Penguins
no  Date Visiteurs Score[Note 5] Locaux Fiche Pts
1 11-oct.-67 Canadiens 2 – 1 Penguins 0–1–0 0
2 13-oct.-67 Penguins 3 – 1 Blues 1–1–0 2
3 14-oct.-67 Blues 2 – 4 Penguins 1–2–0 2
4 18-oct.-67 North Stars 3 – 3 Penguins 1–2–1 3
5 19-oct.-67 Penguins 0 – 1 Flyers 1–3–1 3
6 21-oct.-67 Black Hawks 2 – 4 Penguins 2–3–1 5
7 22-oct.-67 Penguins 4 – 6 Rangers 2–4–1 5
8 25-oct.-67 Seals 1 – 4 Penguins 3–4–1 7
9 28-oct.-67 Kings 5 – 3 Penguins 3–5–1 7
10 29-oct.-67 Penguins 2 – 4 Bruins 3–6–1 7
11 01-nov.-67 Penguins 4 – 1 North Stars 4–6–1 9
12 04-nov.-67 Penguins 1 – 0 Seals 5–6–1 11
13 08-nov.-67 Flyers 1 – 1 Penguins 5–6–2 12
14 09-nov.-67 Penguins 1 – 5 Red Wings 5–7–2 12
15 11-nov.-67 Blues 5 – 1 Penguins 5–8–2 12
16 15-nov.-67 Flyers 0 – 5 Penguins 6–8–2 14
17 18-nov.-67 Penguins 5 – 3 Blues 7–8–2 16
18 22-nov.-67 Bruins 1 – 4 Penguins 8–8–2 18
19 24-nov.-67 Penguins 3 – 5 Kings 8–9–2 18
20 25-nov.-67 Penguins 2 – 2 Seals 8–9–3 19
21 29-nov.-67 Seals 1 – 6 Penguins 9–9–3 21
22 02-déc.-67 Rangers 4 – 1 Penguins 9–10–3 21
23 03-déc.-67 Penguins 1 – 6 Red Wings 9–11–3 21
24 06-déc.-67 Penguins 2 – 7 Black Hawks 9–12–3 21
25 09-déc.-67 Penguins 3 – 2 North Stars 10–12–3 23
26 10-déc.-67 North Stars 7 – 4 Penguins 10–13–3 23
27 13-déc.-67 Penguins 2 – 1 Maple Leafs 11–13–3 25
28 16-déc.-67 Black Hawks 1 – 1 Penguins 11–13–4 26
29 17-déc.-67 Penguins 1 – 2 Flyers 11–14–4 26
30 21-déc.-67 Penguins 1 – 4 Kings 11–15–4 26
31 23-déc.-67 North Stars 0 – 4 Penguins 12–15–4 28
32 25-déc.-67 Kings 3 – 4 Penguins 13–15–4 30
33 27-déc.-67 Seals 0 – 0 Penguins 13–15–5 31
34 29-déc.-67 Penguins 1 – 2 Blues 13–16–5 31
35 30-déc.-67 Red Wings 5 – 2 Penguins 13–17–5 31
36 04-janv.-68 Kings 3 – 4 Penguins 14–17–5 33
37 06-janv.-68 Flyers 2 – 2 Penguins 14–17–6 34
38 07-janv.-68 Penguins 1 – 3 Flyers 14–18–6 34
39 10-janv.-68 Canadiens 4 – 3 Penguins 14–19–6 34
40 12-janv.-68 Maple Leafs 3 – 4 Penguins 15–19–6 36
41 13-janv.-68 Penguins 0 – 7 Maple Leafs 15–20–6 36
42 17-janv.-68 Penguins 1 – 1 Seals 15–20–7 37
43 18-janv.-68 Penguins 2 – 3 Kings 15–21–7 37
44 20-janv.-68 Red Wings 5 – 8 Penguins 16–21–7 39
45 21-janv.-68 Penguins 3 – 4 North Stars 16–22–7 39
46 27-janv.-68 Kings 5 – 3 Penguins 16–23–7 39
47 28-janv.-68 Penguins 1 – 0 Bruins 17–23–7 41
48 31-janv.-68 Penguins 4 – 9 Blues 17–24–7 41
49 01-févr.-68 Blues 0 – 2 Penguins 18–24–7 43
50 03-févr.-68 Maple Leafs 3 – 3 Penguins 18–24–8 44
51 07-févr.-68 Penguins 4 – 1 Seals 19–24–8 46
52 08-févr.-68 Penguins 1 – 3 Kings 19–25–8 46
53 10-févr.-68 Rangers 2 – 2 Penguins 19–25–9 47
54 14-févr.-68 North Stars 3 – 6 Penguins 20–25–9 49
55 16-févr.-68 Blues 3 – 1 Penguins 20–26–9 49
56 17-févr.-68 Penguins 3 – 4 Canadiens 20–27–9 49
57 21-févr.-68 Flyers 1 – 1 Penguins 20–27–10 50
58 24-févr.-68 Seals 3 – 1 Penguins 20–28–10 50
59 25-févr.-68 Penguins 2 – 1 Flyers 21–28–10 52
60 27-févr.-68 Bruins 3 – 5 Penguins 21–29–10 52
61 02-mars-68 Seals 6 – 6 Penguins 21–29–11 53
62 06-mars-68 Penguins 2 – 4 Blues 21–30–11 53
63 07-mars-68 Penguins 2 – 2 North Stars 21–30–12 54
64 09-mars-68 Kings 1 – 3 Penguins 22–30–12 56
65 13-mars-68 Penguins 3 – 4 Black Hawks 22–31–12 56
66 16-mars-68 Penguins 4 – 6 Canadiens 22–32–12 56
67 17-mars-68 Penguins 0 – 3 Rangers 22–33–12 56
68 20-mars-68 Blues 2 – 4 Penguins 23–33–12 58
69 23-mars-68 Penguins 0 – 3 North Stars 23–34–12 58
70 24-mars-68 North Stars 4 – 4 Penguins 23–34–13 59
71 26-mars-68 Penguins 2 – 1 Kings 24–34–13 61
72 27-mars-68 Penguins 7 – 4 Seals 25–34–13 63
73 30-mars-68 Penguins 2 – 0 Flyers 26–34–13 65
74 31-mars-68 Flyers 1 – 5 Penguins 27–34–13 67

L'équipe 1967-1968Modifier

Composition de l'équipeModifier

Les Penguins 1967-1968 sont entraînés par George Sullivan et ont pour directeur général Jack Riley. Un total de vingt-quatre joueurs sont utilisés tout au long de la saison : deux gardiens de buts, sept défenseurs et quinze attaquants constitué de huit ailiers gauche, trois centres et quatre ailiers droit[8]. Les statistiques des joueurs sont repris dans les tableaux ci-dessous[8].

Statistiques des gardiens de buts
no  Joueur PJ V D N Min BC BL A Pun
1   Bassen, HankHank Bassen 25 7 10 3 1 299 62 1 0 8
30   Binkley, LesLes Binkley 54 20 24 10 3 141 151 0 0 0
Statistiques des joueurs
no  Joueur Poste PJ B A Pts Pun Commentaire
2   Boivin, LeoLeo Boivin D 73 9 13 22 74 A — Assistant-capitaine
3   MacNeil, AlAl MacNeil D 73 9 13 22 74
4   Price, NoelNoel Price D 70 6 27 33 48
5   Lanyon, TedTed Lanyon D 5 0 0 0 4
6   McCallum, DuncDunc McCallum D 32 0 2 2 36
17   Speer, BillBill Speer D 68 3 13 16 44
5   Mattiussi, DickDick Mattiussi (en) AG 32 0 2 2 18
7   Stratton, ArtArt Stratton AG 58 16 21 37 16   A fini la saison avec les Flyers de Philadelphie
8   Fonteyne, ValVal Fonteyne (en) AG 69 6 28 34 0
9   Bathgate, AndyAndy Bathgate AD 74 20 39 59 55 C — Capitaine
10   Ingarfield, EarlEarl Ingarfield C 50 15 22 37 12 A — Assistant-capitaine
11   Ubriaco, GeneGene Ubriaco C 65 18 15 33 16
12   Schinkel, KenKen Schinkel AD 57 14 25 39 19
14   Dea, BillyBilly Dea AG 73 16 12 28 6
15   Dillabough, BobBob Dillabough (en) AG 47 7 12 19 18
16   Hicks, WayneWayne Hicks AD 15 4 7 11 2    A commencé la saison avec les Flyers
18   Konik, GeorgeGeorge Konik AG 52 7 8 15 26
19   Rivard, BobBob Rivard AG 27 5 12 17 4
20   McDonald, AbAb McDonald AG 74 22 21 43 38 A — Assistant-capitaine
21   McCreary, KeithKeith McCreary AG 70 14 12 26 44
22   Andrea, PaulPaul Andrea AD 65 11 21 32 2
23   Pearson, MelMel Pearson C 2 0 1 1 0

Ab McDonald est le meilleur joueur des Penguins au niveau du nombre de buts avec vingt-deux réalisations alors que le classement de la LNH est dominé par Bobby Hull de Chicago qui compte le double de buts par rapport à McDonald. Boivin et MacNeil sont les deux défenseurs de l'équipe les plus efficaces avec neuf filets chacun. Bathgate compte trente-neuf passes décisives, le plus haut total de l'équipe, alors le meilleur passeur de la ligue est Phil Esposito de Boston avec quarante-neuf réalisations. Finalement, Bathgate est le meilleur pointeur de l'équipe avec cinquante-neuf points contre quatre-vingt-sept pour Stan Mikita, autre joueur des Black Hawks. Boivin et MacNeil sont les joueurs le plus punis avec soixante-quatorze minutes de pénalités ; Barclay Plager des Sabres est le joueur le plus pénalisé de la saison avec cent-cinquante-trois minutes[9],[10].

Joueurs récompensésModifier

Hormis Schinkel qui joue le Match des étoiles, aucun joueur de l'équipe n'est récompensé par la LNH. Cependant, les Penguins remettent à leur gardien de but, Les Binkley, le trophée du meilleur joueurrecrue[Note 6] et également celui du meilleur joueur de l'équipe[7].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le terme des « six équipes originales » est le terme consacré pour désigner les six équipes qui forment la LNH entre les années 1942 et 1967 même s'il ne s'agit pas réellement des équipes ayant formé la LNH à ses débuts.
  2. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voire d'une autre équipe.
  3. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  4. La franchise porte le nome de « Seals de Californie » pendant les deux premiers mois de la saison puis ils sont renommés les « Seals d’Oakland ».
  5. Les scores sont indiqués en mettant l'équipe qui joue à domicile en second et l'équipe visiteur en premier
  6. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».

RéférencesModifier

  1. Diamond 1998, p. 114
  2. a et b Pittsburgh Penguins 2011.12 Media Guide, p. 256
  3. a et b Starkey 2006, p. 3
  4. Diamond 1998, p. 287
  5. a et b Pittsburgh Penguins 2011.12 Media Guide, p. 265
  6. Starkey 2006, p. 10
  7. a b et c (en) « 1967-68 Pittsburgh Penguins (NHL) », sur pittsburghhockey.net (consulté le 19 juin 2012)
  8. a b c d e et f Pittsburgh Penguins 2011.12 Media Guide, p. 288-289
  9. a b et c Diamond 1998, p. 76
  10. « NHL 1967-68 League Leaders », sur The Internet Hockey Database (consulté le 19 juin 2012)

BibliographieModifier

  • (en) Pittsburgh Penguins, Pittsburgh Penguins 2011.12 Media Guide, , 406 p.
  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports, , 1879 p. (ISBN 978-0836271140)
  • (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt., , 200 p. (ISBN 1-58261-199-8)