Ouvrir le menu principal

Art Stratton

hockeyeur sur glace canadien

Art Stratton (né le à Winnipeg, dans la province du Manitoba au Canada) est un ancien joueur de hockey sur glace. Il évoluait au poste de centre. Il est le frère de Gord Stratton, lui aussi joueur de hockey

BiographieModifier

Carrière juniorModifier

Art commence sa carrière avec son frère Gord en évoluant dans un club appartenant à Eddie Shore[1], les Barons de Winnipeg dans la Ligue de hockey junior du Manitoba (LHJM) en 1953. Lors de sa seconde saison, il finit meilleur buteur avec 50 buts marqués[2] et meilleur au classement par points de la ligue avec 76 points[3], ce qui lui vaut d'être nominé dans la première équipe d'étoiles[4]. Il va aussi jouer quelques matchs avec les Lakers de Warroad, une équipe amateur sénior.

En 1955-1956, il rejoint les Teepees de Saint Catharines dans l'Ontario Hockey Association (OHA). Il termine 2e meilleur joueur de son équipe, derrière Ab McDonald[5]. Avec 37 buts marqués, 42 passes et 79 points il se classe 5e meilleur buteur, 6e meilleur passeur et 5e meilleur au classement par points de la ligue[6]. Ses bons résultats lui valent deux matchs d'essais dans l'équipe des Barons de Cleveland en Ligue américaine de hockey (LAH).

La saison suivante, 1956-1957, ne parvenant pas à obtenir le contrat qu'il désire auprès des Barons, il se joint aux Trappers de North Bay, une équipe de hockey amateur sénior évoluant dans la Ligue de hockey du nord de l'Ontario[1]. Il marque 29 buts, comptabilise 34 passes pour un total de 63 points et finit 2e meilleur buteur, 6e meilleur passeur et 2e au classement par points de la ligue[7]. Il est également nommé meilleur jeune joueur de la ligue[8].

Début professionnelModifier

En 1957-1958, il effectue sa première saison professionnelle complète à l'âge de 21 ans, au sein de l'équipe des Warriors de Winnipeg dans la Western Hockey League (WHL). Il est le 2e meilleur compteur de son équipe, derrière Earl Ingarfield[9] et finit 7e au classement par points de la ligue[10]. Il est nommé meilleur jeune au terme de la saison[11].

Ses bons résultat lui permettent d'obtenir un contrat avec les Barons de Cleveland en LAH pour l’entièreté de la saison suivante. Il termine 2e meilleur compteur de son équipe, derrière Eddie Mazur[12] et finit 7e au classement par points de la ligue[13].

Premiers pas en Ligue Nationale de HockeyModifier

En juin 1959, les Rangers de New York, une équipe évoluant dans la célèbre Ligue nationale de hockey (LNH), le réclame[14]. Il débute la saison 1959-1960 avec le club école des Indians de Springfield en LAH, mais ne sera pas sacré champion avec eux à la fin de la saison car il est rappelé en LNH pour disputer 18 parties.

La saison suivante, il est à nouveau rétrogradé en LAH avec les Indians de Springfield. Ces derniers sont à nouveau sacré champion, mais malheureusement pour Art, il est rétrogradé dans le club des Beavers de Kitchener-Waterloo en Eastern Professional Hockey League(EPHL) avant le début des séries éliminatoires.

Intégration de la filière des Black Hawks de ChicagoModifier

En septembre 1961, les Black Hawks de Chicago l'acquièrent des Rangers en retour d'une somme d'argent. Il intègre le contingent des Bisons de Buffalo en LAH avec qui il va se rendre en finale des séries éliminatoires en 1961-1962 et perdre contre son ancienne formation, les Indians de Springfield[15].

Il prend sa revanche la saison suivante en remportant la Coupe Calder[16]. Il termine meilleur compteur de son équipe[17] et 4e au classements par point de la ligue[18]. Il est aussi nominé dans la première équipe d'étoiles de la ligue[19].

Le , lors d'un match contre les Hornets de Pittsburgh que les Bisons remportent 11 à 2, il inscrit neuf assistances, ce qui constitue le record de points pour un joueur en LAH [20].

Court passage chez les Red Wings de DétroitModifier

Le , les Red Wings de Détroit le réclame aux Black Hawks de Chicago lors du repêchage intra-ligue[14]. Il dispute la saison 1963-1964 sous les couleurs des Hornets de Pittsburgh en LAH, avec cinq apparitions dans le maillot des Red Wings en LNH. Il termine meilleur compteur des Hornets[21] et 6e au classements par point de la LAH[22]. Il est aussi nominé dans la première équipe d'étoiles de la ligue[19].

A nouveau chez les Black HawksModifier

Le , les Black Hawks le récupère dans un échange avec les Red Wings[14]. Il retrouve l'équipe des Bisons en LAH pour la saison 1964-1965, avec qui il va remporter deux trophées individuels : le Trophée John B. Sollenberger récompensant le joueur ayant marqué le plus de points en saison régulière (il a réalisé 109 points cette saison)[23] et le Trophée Les Cunningham récompensant le joueur le plus utile de la saison régulière[24]. Il est également nominé dans la première équipe d'étoiles de la ligue[19].

Pour les saison 1965-1966 et 1966-1967, il découvre une nouvelle ligue : la Ligue centrale de hockey (LCH), où il évolue pour les Braves de Saint-Louis. Il remporte 4 trophées individuels : deux fois le Trophée remis au joueur considéré le meilleur durant la saison régulière [25] et deux fois le Trophée remis au joueur ayant inscrit le plus de points au cours de la saison régulière[26]. Il est aussi nominé dans la première équipe d'étoiles de la ligue durant ces deux saisons[27],[28].

Il enfile deux fois le maillots des Black Hawks au cours de ses deux saisons.

Dernières chances en Ligue Nationale de HockeyModifier

Le , lors du Repêchage d'expansion de la LNH, les Penguins de Pittsburgh le réclame[14]. Il dispute cinquante-huit matchs pour eux en comptabilisant 37 points, ce qui le place 4e meilleur compteur de son équipe[29].

Il est échangé en cours de saison aux Flyers de Philadelphie. Il dispute avec eux 5 matchs de séries éliminatoires, ses seuls en LNH[30].

Western Hockey LeagueModifier

Le , les Totems de Seattle, évoluant en WHL, l'obtienne via un échange avec les Flyers. Il va disputer 3 saisons complètes avec eux, 1968-1969, 1969-1970 et 1970-1971. Lors de sa deuxième saison, il parvient à se classer 5e meilleur passeur et 9e meilleur au classement par points de la ligue[31].

Retour en ligue américaine de hockeyModifier

En novembre 1971, après avoir disputé 11 matchs pour les Totems de Seattle, il est échangé aux Red Wings de Détroit[14]. Il joue au club école en LAH, les Wings de Tidewater. Auteur de 56 points en 61 matchs, il se classe 2e meilleur compteur de son équipe[32]. La saison suivante, il est le meilleur compteur[33] de son équipe renommée les Wings de la Virginie et finit 10e au classement par points de la ligue[34].

En juin 1973, la LNH organise un repêchage inversé permettant aux clubs de division inférieur de réclamer des joueurs appartenant aux clubs de la LNH évoluant dans des ligues inférieures. Art est réclamé par les Americans de Rochester[14]. Auteur d'une saison de 95 points en 76 rencontres, il se classe 3e au classement par points de la ligue[35]. Il remporte son deuxième Trophée Les Cunningham[24] et est nominé dans la seconde équipe d'étoiles de la ligue[36].

Il débute la saison 1974-1975 non pas sur la glace, mais sur le banc, en tant qu'entraineur principal des Eagles de Syracuse. Présentant une fiche de 10 victoire pour 29 défaites et 7 matchs nuls, il est remplacé par John Hanna en cours de saison[37]. Il signe alors un contrat avec les Robins de Richmond avec qui il dispute la fin de saison en tant que joueur.

Dernier défi en Southern Hockey LeagueModifier

Âgé de 39 ans, il accepte un dernier défi pour la saison 1975-1976 avec les Gulls de Hampton en Southern Hockey League (SHL). Terminant meilleur compteur de son équipe avec 78 points[38], il se classe 1er au classement des meilleurs passeurs et 5e au classement par points de la ligue[39] et est nominé dans la deuxième équipe d'étoiles de la ligue[40]. Lors des séries éliminatoires, les Gulls se rendent jusqu'en finale contre les Checkers de Charlotte[41]. Art met fin à sa carrière qui aura duré vingt ans.

Honneur post carrièreModifier

Il est intronisé au temple de la renommée du Manitoba en 1989[42] ,[1].

En 2015, il est admis au temple de la renommée de la LAH[43].

StatistiquesModifier

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques de Joueur[44],[45],[46],[14]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1953-1954 Barons de Winnipeg LHJM 36 17 28 45 39 6 0 5 5 0
1954-1955 Barons de Winnipeg LHJM 32 50 26 76 39 5 3 3 6 0
1954-1955 Lakers de Warroad LHSQM Statistiques indisponibles Statistiques indisponibles
1955-1956 Teepees de Saint Catharines OHA 48 37 42 79 49 6 1 3 4 17
1955-1956 Barons de Cleveland LAH 1 0 0 0 0 1 0 1 1 2
1956-1957 Trappers de North Bay LHNO 60 29 34 63 23 13 5 8 13 12
1957-1958 Warriors de Winnipeg WHL 70 23 53 76 12 7 4 1 5 4
1958-1959 Barons de Cleveland LAH 62 29 47 76 40 7 1 3 4 2
1959-1960 Indians de Springfield LAH 46 12 44 56 29 - - - - -
1959-1960 Rangers de New York LNH 18 2 5 7 2 - - - - -
1960-1961 Indians de Springfield LAH 48 16 41 57 16 - - - - -
1960-1961 Beavers de Kitchener-Waterloo EPHL 16 7 5 12 4 7 0 2 2 0
1961-1962 Bisons de Buffalo LAH 63 15 24 39 52 6 1 3 4 2
1962-1963 Bisons de Buffalo LAH 70 20 70 90 18 13 4 15 19 2
1963-1964 Red Wings de Détroit LNH 5 0 3 3 2 - - - - -
1963-1964 Hornets de Pittsburgh LAH 66 17 65 82 29 5 0 2 2 4
1964-1965 Bisons de Buffalo LAH 71 25 84 109 32 9 1 5 6 4
1965-1966 Black Hawks de Chicago LNH 2 0 0 0 0 - - - - -
1965-1966 Braves de Saint-Louis LCPH 66 28 66 94 14 5 0 1 1 2
1966-1967 Braves de Saint-Louis LCPH 67 34 56 90 46 - - - - -
1967-1968 Penguins de Pittsburgh LNH 58 16 21 37 16 - - - - -
1967-1968 Flyers de Philadelphie LNH 12 0 4 4 4 5 0 0 0 0
1968-1969 Totems de Seattle WHL 66 15 44 59 58 4 0 0 0 4
1969-1970 Totems de Seattle WHL 59 24 55 79 22 - - - - -
1970-1971 Totems de Seattle WHL 71 17 31 48 40 - - - - -
1971-1972 Totems de Seattle WHL 11 1 6 7 6 - - - - -
1971-1972 Wings de Tidewater LAH 61 15 41 56 54 - - - - -
1972-1973 Wings de la Virginie LAH 76 30 50 80 32 12 4 4 8 0
1973-1974 Americans de Rochester LAH 76 24 71 95 118 6 2 6 8 4
1974-1975 Robins de Richmond LAH 29 8 18 26 10 7 1 2 3 10
1975-1976 Gulls de Hampton SHL 70 14 64 78 112 9 2 3 5 2
Totaux LNH 95 18 33 51 24 5 0 0 0 0

Trophées et honneurs personnelsModifier

Ligue de hockey junior du Manitoba (LHJM)Modifier

  • 1954-1955 :
    • meilleur buteur de la ligue (50 buts marqués)[2]
    • meilleur au classement par points avec 76 points (48 buts et 29 aides)[3]
    • nominé dans la première équipe d'étoile de la ligue[4]

Ligue de Hockey du Nord de l'Ontario (LHNO)Modifier

Western Hockey League (WHL)Modifier

  • 1957-1958 :

Ligue Américaine de Hockey (LAH)Modifier

  • 1962-1963 :
  • 1963-1964 :
    • nominé dans la première équipe d'étoiles de la ligue[19]
  • 1964-1965 :
  • 1973-1974 :
    • Trophée Les Cunningham récompensant le joueur le plus utile de la saison régulière [24]
    • nominé dans la seconde équipe d'étoiles de la ligue[36]
  • 2014-2015 :

Ligue Centrale Professionnelle de Hockey (LCPH)Modifier

  • 1965-1966 :
    • remporte le Trophée remis au joueur considéré le meilleur durant la saison régulière[25]
    • remporte le Trophée remis au joueur ayant inscrit le plus de points au cours de la saison régulière (94)[26]
    • nominé dans la première équipe d'étoile de la ligue [27]
  • 1966-1967 :
    • remporte le Trophée remis au joueur considéré le meilleur durant la saison régulière[25]
    • remporte le Trophée remis au joueur ayant inscrit le plus de points au cours de la saison régulière (90)[26]
    • nominé dans la première équipe d'étoile de la ligue [28]

Southern Hockey League (SHL)Modifier

  • 1975-1976 :
    • 1er au classement des meilleurs passeurs (64 aides)[39]
    • nominé dans la seconde équipe d'étoile de la ligue[40]

Transactions en carrièreModifier

  • En juin 1959, les Rangers de New York usent d'un droit de rappel et l’obtiennent des Barons de Cleveland, en retour de Aldo Guidolin et Ed Hoekstra[14].
  • En septembre 1961, les Rangers de New York l'échange aux Black Hawks de Chicago, via les clubs école en LAH (de Springfield à Buffalo), en retour d'argent[14].
  • Le , il est réclamé par les Red Wings de Détroit aux Black Hawks de Chicago lors du repêchage intra-ligue[14].
  • Le , les Red Wings de Détroit l'échange aux Black Hawks de Chicago, en compagnie de Ian Cushenan et de John Miszuk, en retour de Ron Murphy et Aut Erickson[14].
  • Le , il est sélectionné par les Penguins de Pittsburgh depuis les Black Hawks de Chicago lors du Repêchage d'expansion de la LNH[14].
  • Le , les Penguins de Pittsburgh l'échange aux Flyers de Philadelphie en retour de Wayne Hicks[14].
  • Le , les Flyers de Philadelphie l'échange aux Totems de Seattle, en compagnie de John Hanna, en retour d'Earl Heiskala [14].
  • En novembre 1971, les Totems de Seattle l'échange aux Red Wings de Détroit, via le club école en LAH (les Wings de Tidewater), en retour de Bob Sneddon[14].
  • En juin 1973, il est réclamé par les Americans de Rochester aux Red Wings de Détroit, lors du repêchage inversé de 1973[14].

Notes et RéférencesModifier

NotesModifier

  1. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) « High-scoring Stratton holds AHL record for points in game », sur www.winnipegfreepress.com (consulté le 21 octobre 2019)
  2. a et b (en) « Awards - MJHL Most Goals », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  3. a et b (en) « Awards - MJHL Most Points », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  4. a et b (en) « Awards - MJHL First All-Star Team », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  5. (en) « 1955-56 St. Catharines Teepees roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  6. (en) « OHA 1955-56 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  7. (en) « NOHA 1956-57 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  8. a et b (en) « Awards - NOHA Rookie of the Year », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  9. (en) « 1957-58 Winnipeg Warriors roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  10. (en) « WHL 1957-58 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  11. a et b (en) « Awards - WHL Prairie Division Rookie of the Year », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  12. (en) « 1958-59 Cleveland Barons roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  13. (en) « AHL 1958-59 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  14. a b c d e f g h i j k l m n o et p (en) « Art Stratton on Hockey reference », sur www.hockey-reference.com (consulté le 21 octobre 2019)
  15. (en) « 1961-62 AHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  16. a et b (en) « 1962-63 AHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  17. (en) « 1962-63 Buffalo Bisons roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  18. (en) « AHL 1962-63 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  19. a b c d e et f (en) « Awards - AHL First All-Star Team », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  20. (en) « AHL Record Book - Points », sur ahlhalloffame.com (consulté le 21 octobre 2019)
  21. (en) «  1963-64 Pittsburgh Hornets roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  22. (en) «  AHL 1963-64 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  23. a et b (en) « John B. Sollenberger Trophy winners », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  24. a b c et d (en) « Les Cunningham Award winners », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  25. a b et c (en) « Awards - CPHL - Most Valuable Player », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  26. a b et c (en) « Awards - CPHL Most Points », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  27. a et b (en) « Hockey in 1966 », sur hokej.sfrp.cz (consulté le 21 octobre 2019)
  28. a et b (en) « Hockey in 1967 », sur hokej.sfrp.cz (consulté le 21 octobre 2019)
  29. (en) « 1967-68 Pittsburgh Penguins roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  30. (en) « 1967-68 NHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  31. (en) « WHL 1969-70 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  32. (en) « 1971-72 Tidewater Wings roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  33. (en) « 1972-73 Virginia Red Wings roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  34. (en) « AHL 1972-73 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  35. (en) « AHL 1973-74 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  36. a et b (en) « Awards - AHL Second All-Star Team », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  37. (en) « 1974-75 Syracuse Eagles roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  38. (en) « 1975-76 Hampton Gulls roster and statistics », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  39. a et b (en) « SHL 1975-76 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  40. a et b (en) « Awards -SHL Second All-Star Team », sur www.eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  41. (en) « 1975-76 SHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 21 octobre 2019)
  42. (en) « Honoured Members - Art Stratton », sur www.mbhockeyhalloffame.ca (consulté le 21 octobre 2019)
  43. a et b (en) « Art Stratton AHL Hall of fame », sur ahlhalloffame.com (consulté le 21 octobre 2019)
  44. (en) « Art Stratton », sur Eliteprospects.com (consulté le 21 octobre 2019)
  45. (en) « Art Stratton hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database (consulté le 21 octobre 2019)
  46. (en) « Art Stratton, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 21 octobre 2019)