Ouvrir le menu principal

Saint-Sulpice (Vaud)

commune suisse du canton de Vaud
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Sulpice.

Saint-Sulpice
Saint-Sulpice (Vaud)
Maison communale de Saint-Sulpice
Blason de Saint-Sulpice
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Ouest lausannois
Communes limitrophes Écublens, Lausanne, Préverenges, Denges
Syndic Alain Clerc
NPA 1025
N° OFS 5648
Démographie
Gentilé Serpelious
Population
permanente
4 669 hab. (31 décembre 2018)
Densité 2 510 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 31′ 00″ nord, 6° 34′ 00″ est
Altitude 394 m
Superficie 1,86 km2
Divers
Nom officiel Saint-Sulpice (VD)
Langue Français
Localisation
Localisation de Saint-Sulpice
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Saint-Sulpice

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Sulpice

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Saint-Sulpice
Liens
Site web www.st-sulpice.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Saint-Sulpice est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de l'Ouest lausannois.

Sommaire

HydrographieModifier

Saint-Sulpice se situe au bord du Lac Léman.

La commune est bordée à l'ouest par la Venoge, qui marque la frontière avec Préverenges et à l'est par la Chamberonne qui, elle, marque la frontière avec Lausanne. Ces deux cours d'eau se jettent dans le lac Léman. Sa frontère nord est la route cantonale 1, dite "route du lac".

HistoireModifier

Le sous-sol de la commune a livré En Pétoleyres une nécropole du haut Moyen-Âge fouillée par Albert Naef en 1910 (Archives cantonales vaudoises).

MonumentsModifier

L'église romane fondée au XIe siècle et donnée entre 1098 et 1111 à l'Abbaye de Molesme[3], avec l'aval de l’évêque de Lausanne de l'époque, Gérold de Faucigny[4]. La nef, en ruines, ayant été démolie au XVIIIe siècle, au XXIe siècle, il ne subsiste que le chevet à trois absides romanes. Des investigations archéologiques et une restauration exemplaire ont eu lieu en 1898-1903 sous l'influence d'Albert Naef et Henry de Geymüller, ainsi qu'en 1973-1974[5].

PolitiqueModifier

Lors des éléctions fédérales de 2015, les partis les plus populaires (pour l'éléction du conseil national) étaient le PLR (36,6%), l'UDC (21,4%), le PS (16,6%), et les Verts (9,6%). Le taux de participation était de 51,9% avec 925 votes enregistrés.

PersonnalitésModifier

RéférencesModifier

  1. « Population résidante permanente au 31 décembre, nouvelle définition, Vaud », sur Statistiques Vaud (consulté le 25 juillet 2019)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Kunstführer durch die Schweiz, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 3-71-700165-5), lll-lll
  4. « Saint-Sulpice (VD) », sur HLS-DHS-DSS.CH (consulté le 1er avril 2019)
  5. Paul Bissegger, Eglise de Saint-Sulpice (Guides de monuments suisses publiés par la Société d'histoire de l'art en Suisse), Série 33/321-322, Berne 1982 (ISBN 3-85782-321-6).
  6. http://www.24heures.ch/culture/charles-aznavour-recoit-misczitat/story/17950686?track

Sur les autres projets Wikimedia :