Ouvrir le menu principal

Rue Saint-Roch

voie parisienne
(Redirigé depuis Rue du Dauphin)

1er arrt
Rue Saint-Roch
Image illustrative de l’article Rue Saint-Roch
Rue Saint-Roch vue depuis le parvis de l'église Saint-Roch (on distingue au fond la grille du jardin des Tuileries).
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Palais-Royal
Place-Vendôme
Début 194, rue de Rivoli
Fin 29, avenue de l'Opéra
Morphologie
Longueur 390 m
Largeur 11 à 12 m
Historique
Création Antérieure au Xe siècle
Dénomination 1879
Ancien nom Ruelle Gaillon
ruelle La Michaut-Riégnaut
rue Saint-Vincent
rue Saint-Roch
rue du Dauphin
rue Neuve-Saint-Roch
rue de la Montagne
rue de la Convention
rue du Trocadéro
Géocodification
Ville de Paris 8963
DGI 8740

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Saint-Roch
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Saint-Roch est une voie du 1er arrondissement de Paris, en France.

Sommaire

Situation et accèsModifier

Origine du nomModifier

Son nom vient de l'église Saint-Roch qu'elle longe[1].

HistoriqueModifier

Cette rue résulte de la fusion de deux rues.

La première porta divers noms depuis son origine : d'abord « ruelle Gaillon », puis « rue Saint Vincent » ; elle prit le nom de « rue du Dauphin », en 1744 ; puis « rue de la Convention », en 1795 ; « rue du Dauphin », en 1814 ; « rue du Trocadéro », de 1823 à 1830 ; de nouveau « rue du Dauphin », de 1830 à 1879.

La seconde, comprise entre la rue Saint-Honoré et l'avenue de l'Opéra, s'appelait « ruelle La Michaut-Riégnaut » en 1495, puis en 1578 fusionna avec la « rue Gaillon » avant d'en être à nouveau détachée en 1630, sous le nom de « rue Saint-Roch ». Elle s'appela un temps « rue Neuve-Saint-Roch » pour la distinguer d'une autre rue Saint-Roch sise dans le quartier du Sentier (partie de la rue des Jeûneurs actuelle) puis elle prit le nom de « rue de la Montagne » sous la Révolution[2].

Elle prend sa dénomination actuelle par un arrêté du 16 août 1879.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

  • No 1 : à cet emplacement de la rue Saint-Roch se trouvait une maison où mourut Vauban, maréchal de France (1633-1707)[3]. Lors des cérémonies du tricentenaire de sa naissance en 1933, la ville de Paris a inauguré une plaque commémorative à l’emplacement de la maison de Vauban détruite lors du percement de la rue de Rivoli. Cette plaque se trouve au niveau du premier étage à l’angle de la rue Saint-Roch et de la rue de Rivoli, non loin de l’église Saint-Roch[4].
Le n° 1 de la rue Saint-Roch
   
À gauche, l'emplacement de la maison où mourut Vauban en 1707 et à droite la plaque, posée en 1933, qui rappelle son souvenir.
 
Un ancien nom d'une section : rue Neuve-Saint-Roch.
  • No 24 : siège social du Frat.
  • No 39 : restaurant chinois Davé entre 1982 et 2001 (déménage ensuite 12, rue de Richelieu), qui accueille de nombreuses stars françaises et américaines[5].

RéférencesModifier

  1. « Rue Saint-Roch », www.paris-pittoresque.com.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, t. 2, p. 480.
  3. « Vauban », www.comite-histoire.minefi.gouv.fr.
  4. [1] « Association Vauban ».
  5. Simon Liberati, « Un réveillon chez Davé », Vanity Fair, no 42, décembre 2016 – janvier 2017, p. 162-171.