Ouvrir le menu principal

Rue de la Lanterne-en-la-Cité

ancienne voie de Paris
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de la Lanterne.

Anc. 9e arrt
Rue de la Lanterne-en-la-Cité
Image illustrative de l’article Rue de la Lanterne-en-la-Cité
Ancienne rue de la Lanterne, devenue une partie de rue de la Cité.
Situation
Arrondissement Anc. 9e (4e)
Quartier Cité
Début Quai Desaix
Fin Rue de la Vieille-Draperie
Morphologie
Largeur 12 m
Historique
Dénomination Place Saint-Denis-de-la-Chartre
Rue devant la croix Saint-Denis
Rue devant la place et l'église-Saint-Denis
Rue de la Jusrie
Rue de la Juirie
Rue du Pont-Notre-Dame
Rue de la Planche Saint-Denis-de-la-Chartre

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Lanterne-en-la-Cité

La Rue de la Lanterne-en-la-Cité[1], également appelée plus simplement rue de la Lanterne, est une ancienne rue de Paris, incorporée à la rue de la Cité en 1834. Elle était située dans l'ancien 9e arrondissement (actuel 4e arrondissement) quartier de la Cité.

Origine du nomModifier

La rue doit son nom à une enseigne.

SituationModifier

Cette rue commençait quai Desaix et finissait rue de la Vieille-Draperie. Elle était située dans l'ancien 9e arrondissement[2].

Les numéros de la rue étaient noirs[1]. Le dernier numéro impair était le no 17 et le dernier numéro pair était le no 18.

HistoriqueModifier

Elle a anciennement porté les noms de « place Saint-Denis-de-la-Chartre », « rue devant la croix Saint-Denis » ou encore « rue devant la place et l'église-Saint-Denis », parce qu'elle passait devant l'église Saint-Denis-de-la-Chartre[1].

Elle a également porté le nom de « rue de la Jusrie» et « rue de la Juirie », parce qu'elle prolongeait la rue de Juiverie, ainsi que le nom de « rue du Pont-Notre-Dame » parce qu'elle conduisait directement au pont du même nom[1].

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous le nom « rue de la Lanterne », nom qu'elle a porté sans discontinuité à partir de 1326. On lui a rajouté « en-la-Cité », le quartier dans lequel elle se trouvait, afin de la différencier de la rue de la Lanterne-des-Arcis.

Elle fut toutefois également appelée, en 1457, « rue de la Planche Saint-Denis-de-la-Chartre », car il existait du côté du pont-Notre-Dame des planches pour passer sur le bray qui signifie en vieux français « fange, boue, terre grasse[1] ».

En 1702, la rue, qui fait partie du quartier de la Cité, possède 25 maisons et 4 lanternes[3].

Une décision ministérielle du 26 prairial an XI (15 juin 1803), signée Chaptal fixe la largeur de la rue de la Lanterne-en-la-Cité à 12 mètres[4].

Le sur la demande des propriétaires riverains, le ministre de l'Intérieur, Adolphe Thiers, décide de fusionner la rue du Marché-Palu, la rue de la Juiverie et la rue de la Lanterne-en-la-Cité sous le nom de rue de la Cité[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris.
  2. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 35e quartier « Cité », îlots nos 23 et 24, F/31/90/10, îlots nos 26 à 28, F/31/90/12.
  3. Description de la ville de Paris par Jean de la Caille.
  4. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 141 [lire en ligne].

BibliographieModifier

Voir aussiModifier