Ouvrir le menu principal

Rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne

rue de Paris, France
(Redirigé depuis Rue de La Tour-d'Auvergne)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne.

9e arrt
Rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne
Image illustrative de l’article Rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne
Rue vue en direction de la rue des Martyrs.
Situation
Arrondissement 9e
Quartier Rochechouart
Début 35, rue de Maubeuge
Fin 52 bis, rue des Martyrs
Morphologie
Longueur 418 m
Largeur 12 m
Historique
Dénomination 1868
Géocodification
Ville de Paris 5304
DGI 5381

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne est une voie du 9e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

La rue Louise-Émilie-de-La-Tour-d'Auvergne est une voie publique située dans le 9e arrondissement de Paris. Elle débute au 35, rue de Maubeuge et se termine au 52 bis, rue des Martyrs. Sa longueur est de 418 mètres.

Origine du nomModifier

Elle est située sur le territoire de l'abbaye de Montmartre, et porte le nom d'un de ses abbesses, Louise-Émilie de La Tour d'Auvergne (1667-1737).

HistoriqueModifier

La partie entre la rue des Martyrs et la rue Rodier est indiquée à l'état de chemin sur le plan de La Caille, en 1714, sous le nom « chemin de la Nouvelle-France », avant d'être converti en rue en 1760, sous le nom de « rue de La Tour-d'Auvergne[1] ».

La partie située entre la rue Marguerite-de-Rochechouart et la rue Rodier s'appelait « rue de Bellefond ».

Auparavant nommée rue de la Tour d'Auvergne, son adresse est complétée officiellement du prénom de Louise-Émilie en 2019[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Rue de La Tour-d'Auvergne », www.v2asp.paris.fr.
  2. « Conseil de Paris » (consulté le 14 novembre 2019).
  3. « Les lieux hugoliens », no 9, victorhugo2002.culture.fr.
  4. Autour du Père Tanguy, Petite histoire de la rue Clauzel de 1830 à 1900, sources Archives de Paris ; Henry-Melchior de Langle, Le Petit Monde des cafés et débits parisiens au XIXe siècle. Évolution de la sociabilité citadine.

AnnexesModifier