Ouvrir le menu principal

Rue de Jérusalem (Paris)

ancienne voie de Paris
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue de Jérusalem.
Entrée de la rue de Jérusalem sur le quai des Orfèvres en 1850. Lithographie de Theodor Hoffbauer.
L'hôtel de préfecture après son incendie en 1871. Photographie de Bruno Braquehais.

La rue de Jérusalem est une ancienne rue de Paris, dans le quartier de la Cité, sur l'île de la Cité. La rue a disparu en 1883 en raison de l'extension du palais de justice de Paris.

Sommaire

SituationModifier

Longue de 58 m, la rue se trouvait à l'extrémité ouest de l'île de la Cité, quartier de la Cité. Elle commençait quai des Orfèvres et rue Saint-Louis (incorporée au quai des Orfèvres en 1807) et finissait rue de Nazareth (rue disparue qui donnait accès à la cour de la Sainte-Chapelle)[1],[2].

Origine du nomModifier

La rue doit son nom au fait que les pèlerins de retour de Jérusalem étaient logés dans cette rue[2].

HistoriqueModifier

La rue desservait l'hôtel des premiers présidents du Parlement de Paris, fonction qui exista jusqu'en 1791. Cet hôtel fut affecté, en 1816[3], à la préfecture de police de Paris, jusqu'à l'incendie du bâtiment le lors de la Commune de Paris.

Un premier projet d'agrandissement du palais de justice de Paris, déclaré d'utilité publique par une ordonnance du 26 mai 1840[4], menace l'existence de la rue. Elle ne disparait réellement qu'en 1883 quand le palais de justice est reconstruit. L'entrée de cette rue se trouvait au lieu qui est aujourd'hui le 38, quai des Orfèvres.

RéférencesModifier

  1. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 44e quartier « Palais de Justice », îlot no 6, F/31/94/04
  2. a et b Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 349 [lire en ligne]
  3. « La Police parisienne en 22 adresses », Musée de la préfecture de police.
  4. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), , « Ordonnance du 26 mai 1840 », p. 167.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Tourelle au coin de la rue de Jérusalem et du quai des Orfèvres, 1849, sur Gallica [1]
  • Quai des Orfèvres, sur le site Paris Révolutionnaire [2], particulièrement les paragraphes concernant le 38, quai de Orfèvres.