Rue Bisson (Paris)

rue de Paris, France

20e arrt
Rue Bisson
Image illustrative de l’article Rue Bisson (Paris)
La rue vue en direction du boulevard de Belleville.
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Belleville
Début 86, boulevard de Belleville
Fin 27, rue des Couronnes
Morphologie
Longueur 358 m
Largeur m
Historique
Création Avant 1730
Dénomination 27 février 1867
Ancien nom Rue des Montagnes
Géocodification
Ville de Paris 0993
DGI 0987
Géolocalisation sur la carte : 20e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 20e arrondissement de Paris)
Rue Bisson
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Bisson

La rue Bisson est une rue située dans le 20e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Cette rue rencontre les voies suivantes :

La rue Bisson est desservie par les lignes     à la station Belleville et la ligne    à la station Couronnes.

Les stations Vélib' les plus proches sont au 44 et 116, boulevard de Belleville.

La nuit, ce sont les Noctiliens   et   qui desservent la rue grâce aux arrêts Couronnes et Belleville.

Origine du nomModifier

La rue porte le nom de Hippolyte Magloire Bisson (1796-1827), enseigne de vaisseau qui se fit sauter en 1827 avec l'équipage de son bateau, le Panayoti, plutôt que de se laisser prendre par les pirates qui l'attaquaient.

HistoriqueModifier

Cette voie de l'ancienne commune de Belleville est indiquée sur le plan de Roussel de 1730.

Par la suite, vers 1818, elle prend le nom de « rue des Montagnes » en raison des montagnes russes, appelées « montagnes françaises », qui étaient installées près de la barrière des Trois-Couronnes[1].

Classée dans la voirie parisienne en vertu du décret du , elle prend sa dénomination actuelle par un décret du .

LittératureModifier

Dans La Vie devant soi, l'écrivain Romain Gary situe le domicile de Madame Rosa et de Momo, rue Bisson[2].

Notes et référencesModifier

  1. Émile de La Bédollière, Histoire de la mode en France.
  2. Julien Bisson et Estelle Lenartowciz, « Sur les traces des grands romans », Lire, mars 2017, p. 34-37.

BibliographieModifier

  • Bernard Stéphane, Dictionnaires des noms de rues, Paris, Éditions Mengès, 1977, 786 p. (ISBN 2-8562-0454-6).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier