Ruard Tapper

Théologien originaire d'Enkhuizen. Chancelier et doyen de l'université de Louvain, inquisiteur de la foi
Ruard Tapper
Ruard Tapper.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Enkhuizen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Formation
Activités
Théologien, doyen, chancelier, inquisiteur, philosopheVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion

Ruard Tapper est un théologien et académicien flamand, doyen et chancelier de l’Université de Louvain.

BiographieModifier

Né à Enkhuizen, probablement le 15 février 1487, il fut envoyé au Concile de Trente par l’empereur Charles Quint, qui avait conçu la plus haute estime pour ses connaissances et son zèle. Il eut aussi à soutenir contre Michel De Bay quelques débats qui lui attirèrent l’accusation de pelagianisme. Le 16 février 1559, lors d'une visite à Bruxelles, où Philippe II l'avait mandé pour entendre son avis et son conseil, Tapper fut frappé d'une attaque d'apoplexie. il y mourut, à l’âge de 72 ans, le 2 mars de la même année. D'après le désir du défunt, sa dépouille fut transférée à Louvain et ensevelie dans le chœur de la collégiale, au pied du tabernacle, avec une épitaphe reproduite par Valerius Andreas. Au cours du service solennel célébré en cette occasion, son disciple Matthieu Galenus de Westcapellen, professeur à Dillingen et plus tard à Douai, prononça l'oraison funèbre.

Par son testament du 26 mars 1558, et ses codicilles du 28 février 1559, Tapper donna tout ce qu'il possédait aux pauvres, à l'exception de quelques legs peu importants à sa sœur et ses neveux. Il laissa sa bibliothèque à la faculté de théologie de Paris.

ŒuvresModifier

Ses œuvres ont été recueillies à Cologne, 1582, in-fol. Tapper édita entre autres les ouvrages suivants :

  • Explicatio articulorum facultatis, dédié au roi Philippe II. Dans sa préface, l’auteur fait voir d’une manière claire et solide que, depuis les apôtres, l’Église a constamment fait usage de l’autorité que Jésus-Christ lui a confiée, et qu’elle a décidé en dernier ressort les questions qui se sont élevées parmi les fidèles. Un des élèves de Tapper, Wilhelmus Lindanus, évêque de Ruremonde, a publié les discours théologiques de son maître sous ce titre : Ruewardi Tapperi, Decani et Cancellarii lovaniensis, orationes theologicæ, potissimas religionis catholicæ controversias, et veram Germaniæ pacandæ rationem explicantes. Una cum aureo ejusdem corollario, de veris calamitatum Belgii causis atque remediis, ad Carolum V et Ferdinandum I, Cologne, 1577 ;
  • Ruardi Tapperi quæstio quodlibetica de effectibus quos consuetudo operatur in foro conscientiæ, etc., pronunciata publice Lovanii in scholis artium, 1520, in-4° ;
  • Tapperi epistolæ alternæ de gratiæ et liberi arbitrii concordia cum Ant. Reginaldo de gratia efficaci, 1706, in -fol.

Les novateurs publièrent contre lui le libelle suivant : Ruardi Tapperi enchusani hareticæ pravitatis primi et postremi per Belgium inquisitoris apotheosis sive satyra in ipsum, Franeker, 1643, in-12.

BibliographieModifier

Liens externesModifier