Ouvrir le menu principal

Roussanne B
Roussanne
grappe de roussanne
Caractéristiques phénologiques
Débourrement À compléter
Floraison À compléter
Véraison À compléter
Maturité À compléter
Caractéristiques culturales
Port À compléter
Vigueur À compléter
Fertilité À compléter
Taille et mode
de conduite
À compléter
Productivité À compléter
Exigences culturales
Climatique À compléter
Pédologique À compléter
Potentiel œnologique
Alcoolique À compléter
Aromatique Abricot, poire, coing, miel, épices, acacia, tilleul, chèvrefeuille, herbes aromatiques, poivre.

La roussanne est un cépage blanc à jus blanc de la vallée du Rhône et du sud de la France.

UtilisationModifier

Entre en particulier dans l'encépagement de l'hermitage et du châteauneuf-du-pape blancs.

En Ardèche, la Roussanne entre dans la composition du Saint-Péray blanc en assemblage avec la Marsanne.

En Savoie, la roussanne est appelée le bergeron. Le vin issu de ce cépage est l'AOC chignin-bergeron (ou bergeron), par association du nom de la commune d'origine (Chignin) et du nom local du cépage (bergeron), ce qui le distingue de son voisin l'AOC chignin.

SynonymesModifier

Ce cépage a comme synonyme Barbin, Bergeron, Courtoisie, Fromental, Fromental Jaune, Fromenteal, Fromenteau, Greffon, Greffou, Martin Cot, Petite Rousette, Picotin Blanc, Plant de Seyssel, Rabellot, Rabelot, Ramoulette, Rebellot, Rebolot, Remoulette, Roussane, Roussane Blanc, Roussanne Blanc, Roussette, Rusan Belyi, Rusan Blan[1].

AmpélographieModifier

Les feuilles de la roussanne ont :

  • La pointe de plus en plus ouverte. Elles sont velues et recouvertes d'un duvet blanc à reflets pourpres. Les jeunes feuilles sont déjà fortement sinuées.
  • Larges et épaisses, elles possèdent cinq lobes profondément échancrés qui se referment vers le pétiole en forme de lyres. La surface des feuilles (également appelé la lame) est dentelée et terne. Les dents sont grandes par rapport aux variétés à large éventail.
 
Feuillage de la roussanne
  • Le raisin est de taille petite à moyenne. Les baies sont petites et charnues qui évoluent du blanc à la couleur jaune d'or avec une tendance à la rouille rouge à pleine maturité.

Ce cépage arrive à maturité environ 20 jours après le carignan N. Il n'est guère résistant à la pourriture grise et à l'oïdium. Son rendement est faible et incertain. La roussanne a des fleurs hermaphrodites et s'auto-fructifie.

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Pierre Galet, Dictionnaire encyclopédique des cépages, Hachette Livre, Paris, 2000.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :