Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaudry.
Roméo Beaudry
RomeoBeaudryPortrait.jpg
Roméo Beaudry en 1931
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Roméo Beaudry était un producteur, auteur et musicien québécois, né à Montréal le 25 février 1882, mort à Montréal le 6 mai 1932 d'une crise cardiaque à l'âge de 50 ans.

Sommaire

BiographieModifier

Roméo Beaudry est l'un des plus importants producteurs d'artistes canadiens de la première moitié du XXe siècle. Son père Joseph Beaudry (1855-?) est photographe, portraitiste et commerçant de matériel photographique et d'instruments de musique. Joseph Beaudry quitte la ville de Montréal avec sa femme Caroline Raymond (1853-?) pour s'installer dans la ville de Québec en 1888 et y fonder la compagnie "Jos. Beaudry Photographe" au 265 rue Saint-Jean[1].

Louis-Roméo Beaudry est, très jeune, partenaire de son père, propriétaire d'un magasin de musique. Par la suite, en 1912, il devient critique musical pour le quotidien La Patrie (Montréal).

Voulant mieux servir la vaste communauté francophone de la Nouvelle-Angleterre, la Columbia Gramophone de New York lui demande, en 1915, de lui soumettre des noms d'artistes québécois. C'est ainsi que, grâce à Roméo Beaudry, plus d'une douzaine d'artistes du Québec, dont Jean-Marie Magnan, Joseph-Henri Thibodeau, Hector Pellerin, François-Xavier Mercier, Damase DuBuisson, Alfred Nohcor et Honoré Vaillancourt, enregistrent à New York pour Columbia. En 1916, la maison Archambault située à Montréal l'embauche pour travailler au rayon des pianos.

En 1918, la Starr Company of Canada est créée en Ontario et dirigée par Wilfred D. Stevenson. En 1920, la division Starr Phonograph of Québec est ensuite fondée par Pierre Célestin Falardeau[2] et nomme Roméo Beaudry à titre de gérant de la compagnie.

Intéressé par tous les genres musicaux, Roméo Beaudry produit avec autant de succès des artistes lyriques, folkloriques et de variétés tels Isidore Soucy, Ovila Légaré, Eugène Daignault, Alfred Montmarquette, Charles Marchand, Alexandre Desmarteaux, etc. Mais son coup d'éclat demeure la découverte de La Bolduc, à qui il fait confiance malgré l'échec de ses premiers disques. Le succès de La Bolduc viendra d'ailleurs sauver sa compagnie (Starr), pris dans les remous de la crise économique de 1929.

Au cours des années 1920, la compagnie montréalaise Starr produit près de 700 disques francophones sous l'impulsion et les recommandations de Roméo Beaudry.

De plus, il compose ses propres compositions qu'il enregistre lui-même.

Il meurt subitement le vendredi 6 mai 1932 après avoir assisté à la séance d'enregistrement de Mary Bolduc et de sa fille Lucienne.

HonneursModifier

NominationsModifier

AnecdotesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Adresse trouvée dans l'annuaire Marcotte de la ville de Québec à compter de 1889.
  2. Selon la raison sociale no 372, vol. 20 "Starr phonograph of Quebec". Centre d'archives de Montréal, 1920.

SourcesModifier

Liens externesModifier