Ouvrir le menu principal

Roger Taillibert

architecte français

BiographieModifier

Spécialiste renommé pour l'utilisation des voiles de béton, Roger Taillibert est, entre autres, l'architecte de la piscine de Deauville en 1965, du fameux Parc des Princes de Paris de 1969 à 1972, de la Cité scolaire de Chamonix-Mont-Blanc, du Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq inauguré en 1976, du Stade olympique de Montréal réalisé pour les Jeux olympiques de 1976, du Khalifa Stadium au Qatar, où il a aussi réalisé l'académie des sports Aspire[1].

Il a consacré sa carrière à construire pour le sport et dans l'esprit du sport, l'esprit du record à atteindre, en tirant des matériaux et des techniques le maximum de ressources utiles et expressives; faire de l'art par les moyens de la technique[2].

Il a été élu à l'Académie des beaux-arts en au fauteuil d’Eugène Beaudouin. Président de l'Académie en 2004 et 2010, président de l'Institut en 2010. Il est en outre membre de l'Académie des sports.

Il est le fondateur de l'Agence d'architecture Taillibert International[3].

Il meurt le 3 octobre 2019 à l’âge de 93 ans[4].

FamilleModifier

Son épouse Béatrice est morte en 2007[réf. nécessaire].

RéalisationsModifier

 
Le Vélodrome de Montréal (maintenant le Biodôme) (1976).
 
Entrée du bâtiment universitaire de l'École nationale de ski et d'alpinisme (ENSA) de Chamonix-Mont-Blanc (1974).

DécorationsModifier

DistinctionsModifier

  • 1970 : Grande médaille d'argent de la Création architecturale
  • 1971 : Grande médaille d'argent de l'Académie d'architecture
  • 1973 : Grande médaille d'or de la Création architecturale
  • 1976 : Grand prix européen
  • 1976 : Grand prix national des Arts et Lettres, section Architecture
  • 1976 : Grande médaille d'or de la Société d'encouragement à l'art et à l'industrie
  • 1977 : Prix Elphège-Baude
  • 2000 : Prix des Plus beaux ouvrages de construction métallique dans la catégorie « Bâtiments industriels », remise pour le Centre de distribution pharmaceutique à Ussel

Notes et référencesModifier

  1. L'équipe Mag, 28 avril 2012.
  2. Dictionnaire de l'architecture contemporaine, extrait cité page 37 de la revue Relief, la revue de Chamonix-Mont-Blanc no 11 1999
  3. « Agence d'architecture Taillibert International - 2011 », sur agencetaillibert.com (consulté le 30 mai 2015).
  4. « Décès de l’architecte Roger Taillibert », sur ici.radio-canada.ca (consulté le 3 octobre 2019)
  5. a b c d e f et g « Roger Taillibert », sur Structurae, Base de données internationale du patrimoine du génie civil (consulté le 25 juillet 2015).
  6. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap et aq « Académie des beaux-arts de l'Institut de France », sur academie-des-beaux-arts.fr (consulté le 29 mai 2015).

Voir aussiModifier