Rodolphe Galli

sculpteur italien
Rodolphe Galli
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Rodolphe Galli est un sculpteur italien, né à Viggia (Italie) en 1840, et mort à Lyon le .

BiographieModifier

Originaire de Viggia[1], Rodolphe Galli est un sculpteur qui, selon Séverine Penlou, a voué une partie de sa carrière à la sculpture religieuse[2] et touche à plusieurs domaines (Christ couché dans un linceul (cat. 519), tombeau de l'autel, église Saint-Bruno-des-Chartreux, chapelle du Sacré-Cœur. Vierge à l'Enfant, 1862, niche place des Jacobins à l'angle du no 73 rue de l'Hôtel-de-Ville. Sculptures des façades du passage de l'Argue.)[3],[4].

Selon son acte de décès daté du 22 mars 1863, il meurt au no 15 rue Moncey, dans le 3e arrondissement de Lyon, dans un petit immeuble de trois étages[5].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « III. Panorama sur ces sculpteurs lyonnais », sur univ-lyon2.fr (consulté le 22 novembre 2015).
  2. Séverine Penlou, Rôles et fonctions de la sculpture religieuse à Lyon de 1850 à 1914, 2008, p. 60.
  3. Séverine Penlou, op. cit., p. 69.
  4. « Église Saint-Bruno - Biographies des artistes et personnalités », sur www.baroque-stbruno.org (consulté le 22 novembre 2015).
  5. L'acte précise qu'il est mort la veille, le 21 mars à sept heures et demie du soir et qu'il est originaire de Viggia en Italie, sans que ce lieu soit clairement identifié. L'acte précise enfin qu'aucun autre renseignement n'est connu. La lecture des registres de recensement de 1861 (6 MP 182, rue Moncey, 15, Archives départementales du Rhône) pour le no 15 rue Moncey permet de dire que Galli n'y réside pas cette année-là. Soit car il est trop jeune pour avoir quitté pays ou famille, soit qu'il n'y habite pas encore et réside ailleurs.
  6. « Groupe sculpté : Vierge à l'Enfant », sur Iventaire - Patrimoine de Rhône-Alpes (consulté le 1er mai 2016)
  7. Inventaire du patrimoine de Rhône-Alpes, dossier IM69001235 de 2008 par Catherine Guégan, lire en ligne
  8. Saints et madones aux coins de nos rues, Éditions lyonnaises d'art et d'histoire, 1995, p. 67 (ISBN 2-84147-019-9)
  9. « Immeuble 2 rue Grenette », sur Iventaire - Patrimoine de Rhône-Alpes (consulté le 1er mai 2016)