Ouvrir le menu principal

Robert Coleman Richardson

physicien américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richardson.

Robert Coleman Richardson, né le à Washington DC et mort le (à 75 ans) à Ithaca[1], est un physicien américain. Il est colauréat, avec Douglas Osheroff et David Morris Lee, du prix Nobel de physique de 1996[2].

BiographieModifier

Il fait ses études d'abord au Virginia Tech où il reçoit son B.S. en 1958 et son M.S. en 1960. Il passe son doctorat en 1965 à l'Université Duke.

Richardson est connu pour son travail expérimental sur les phénomènes physiques à très basses températures. En 1972, il publie avec David Morris Lee et un étudiant d'alors, Douglas Osheroff, leur travail sur la superfluidité de l'hélium 3. Ils reçoivent ensemble en 1981 le prix Oliver E. Buckley de la matière condensée décerné par l'American Physical Society et partagent le prix Nobel de physique en 1996 « pour leur découverte de la superfluidité de l'hélium 3[2] ».

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Robert Richardson, Nobel laureate, ex-Duke Trustee, dies at 75 »
  2. a et b (en) « for their discovery of superfluidity in helium-3 » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physics 1996 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 27 juin 2010

Liens externesModifier