Ouvrir le menu principal

Robert Benson (1er baron Bingley)

personnalité politique britannique
Robert Benson
Robert Benson, Lord Bingley.jpg
Fonctions
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Député au Parlement du Royaume d'Angleterre
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Parlement britannique de 1707
2e Parlement de Grande-Bretagne (en)
3e Parlement de Grande-Bretagne (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert Benson, 1er baron Bingley, PC (c. 1676 - ) était un homme politique anglais du XVIIIe siècle.

BiographieModifier

Robert Benson est né à Wakefield, le fils de Robert Benson de Wrenthorpe. Il est allé à l'école à Londres avant d'étudier au Christ's College, à Cambridge [1].

Il a été conseiller municipal de la ville de York et a été élu maire de York pour 1707 [2]. Il fut élu député de Thetford à Norfolk de 1702 à 1705, puis député de York de 1705 à 1713 [3].

En 1711, il fut assermenté du Conseil privé et devint chancelier de l'Échiquier jusqu'en 1713. Il a été administrateur de la Compagnie de la mer du Sud de juillet 1711 à février 1715 [3]. En 1713, il fut anobli sous le nom de baron Bingley et devint ambassadeur britannique en Espagne.

Benson a fondé la maison seigneuriale de Bramham Park, près de Wetherby, dans le Yorkshire.

À sa mort, en 1731, il fut enterré à l'Abbaye de Westminster et le titre de baron Bingley disparut, bien qu'il fût ultérieurement reconstitué pour son gendre. Il avait épousé Elizabeth, fille de l'hon. Heneage Finch, et a eu un fils (qui l'a précédé dans la tombe) et deux filles (une illégitime). Il a souvent été suggéré que Bingley était également le véritable père du soldat, dramaturge et homme politique britannique John Burgoyne, dont il avait annulé les dettes par testament. Les restes de sa succession, y compris Bramham Park, sont allés à sa fille Harriet qui avait épousé George Fox-Lane (1er baron Bingley) [3].

RéférencesModifier

  1. Robert Benson (1er baron Bingley) dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  2. Francis Drake, Eboracum: or, The history and antiquities of the city of York,
  3. a b et c « BENSON, Robert (1676-1731), of Red Hall, nr. Wakefield; Bramham Hall, Yorks.; and Queen Street, Westminster », History of Parliament Online (consulté le 28 novembre 2013)
  • Courtney, William Prideaux (1885). "Benson, Robert (1676-1731)". Dans Stephen, Leslie (ed. ). Dictionnaire de la Biographie Nationale. 4 Londres: Smith, Elder & Co.