Ouvrir le menu principal

Rivière Palmer (rivière Bécancour)

rivière du Québec
(Redirigé depuis Rivière Palmer)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Palmer.

Rivière Palmer
Illustration
Caractéristiques
Longueur 30,3 km
Bassin collecteur Rivière Bécancour
Régime Nivo-pluvial
Cours
Source Ruisseaux forestiers
· Localisation Saint-Pierre-de-Broughton
· Altitude 386 m
· Coordonnées 46° 10′ 19″ N, 71° 09′ 42″ O
Confluence rivière Bécancour
· Localisation Saint-Jacques-de-Leeds
· Altitude 206 m
· Coordonnées 46° 19′ 06″ N, 71° 26′ 56″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche (à partir de l'embouchure) cours d'eau Louis, rivière Osgood, rivière Perry
· Rive droite (à partir de l'embouchure) branche Tardif, rivière Palmer Est, ruisseau de la Source, rivière Whetstone
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
MRC Les Appalaches

La rivière Palmer est un affluent de la rivière Bécancour laquelle est un affluent de la rive sud du fleuve Saint-Laurent. La rivière Palmer coule dans les municipalités de Saint-Pierre-de-Broughton et Saint-Jacques-de-Leeds, dans la municipalité régionale de comté (MRC) de les Appalaches, dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, au Québec, au Canada.

Sommaire

GéographieModifier

Les principaux bassins versants voisins de la rivière Palmer sont:

La rivière débute dans le Onzième Rang, à proximité d'une carrière de stéatite dans la municipalité de Saint-Pierre-de-Broughton. Cette zone est située à l'est du hameau Rumpelville et au nord-ouest du hameau Broughton Station.

Le cours général de la rivière Palmer s'oriente vers le nord-ouest. À partir de sa source, la rivière Palmer coule sur 30,3 km répartis selon les segments suivants:

  • 6,4 km, d'abord vers le nord-est, puis vers le nord-ouest, jusqu'au pont du chemin du 3e rang;
  • 3,4 km, vers le nord-ouest, en passant dans le lieu-dit "Roche à Vallières" et en passant au sud-ouest du village de Saint-Pierre-de-Broughton, jusqu'au pont du chemin du 16e rang;
  • 8,3 km vers le nord, en recueillant les eaux de la rivière Whetstone (venant de l'Est) et de la rivière Perry (venant du sud-ouest), en traversant les chemins du 15e rang et 14e rang, jusqu'à la limite municipale de Saint-Jacques-de-Leeds;
  • 5,5 km vers le nord-ouest, en recueillant les eaux de la rivière Palmer Est (venant de l'Est), jusqu'au pont de la rout 216 situé du côté sud du hameau "Wilson";
  • 6,7 km vers l'ouest, en passant à 2,5 km au nord du centre du village de Saint-Jacques-de-Leeds (i.e. intersection des routes rout 216 et rout 271), et en recueillant les eaux de la rivière Osgood, jusqu'à sa confluence.

La rivière Palmer se déverse sur la rive est de la rivière Bécancour dans la municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds. Sa confluence est située à 1,5 km en amont de la limite municipale de Sainte-Agathe-de-Lotbinière, à 7,6 km au sud de ce dernier village et à 11,4 km à l'ouest du centre du village de Saint-Jacques-de-Leeds.

ToponymieModifier

Ce toponyme est connu depuis la seconde moitié du XIXe siècle. Son origine reste inconnu malgré les recherches faites auprès des pionniers locaux et aussi des nombreux prospecteurs miniers de cette époque.

Les plans du cadastre officiel, édition de 1937 notamment, indiquent "Rivière des Palmes", autant pour la rivière Palmer Est que le cours principal de la rivière. Toutefois, les citoyens du secteur désignaient généralement ce cours d'eau "rivière Palmer".

Certains chercheurs croient que "rivière Palmer" et "rivière Palmer Est" dériveraient d'une transformation phonétique de "Palm River". Cette forme auraient été en usage chez les nombreux pionniers irlandais et écossais.

La vallée de cette rivière, immédiatement au sud de Saint-Pierre-de-Broughton, comporte des variétés de roseaux que les gens désignent comme des palmes[1].

Le toponyme "rivière Palmer" a été officialisé le 5 décembre 1968 à la Commission de toponymie du Québec[2].

Notes et référencesModifier

  1. Source: "Noms et lieux du Québec", ouvrage de la Commission de toponymie du Québec, paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
  2. Commission de toponymie du Québec - Banque des noms de lieux - Toponyme: "rivière Palmer"

Voir aussiModifier