Rite Aid
logo de Rite Aid
illustration de Rite Aid

Création 1968
Fondateurs Alex Grass (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock Exchange (RAD)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Comté de Cumberland
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Mary F. Sammons (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Distribution pharmaceutique
Produits PharmacieVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales RediClinic (d)
Effectif 91 800
Site web www.riteaid.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Rite Aid est une chaîne de pharmacies américaine. Elle possède près de 4 700 points de vente en 2011.

Ses principaux concurrents sont CVS Caremark et Walgreens.

HistoireModifier

En , Rite Aid annonce l'acquisition de EnvisionRx, une pharmacy benefit management (en), sorte de mutuelle médicale, pour 2 milliards de dollars[2].

En , Walgreens acquiert pour 9,4 milliards de dollars Rite Aid, qui possède alors près de 4 500 pharmacies pour environ 90 000 employés et est surtout présente dans le nord-ouest des États-Unis. À la date de la transaction, Walgreens possède 13 200 pharmacies pour un chiffre d'affaires de 76,4 milliards de dollars[3]. Dans le cadre de cette opération, pour satisfaire aux exigences des autorités de la concurrence, 850 magasins Rite Aid sont vendus à Fred's, une entreprise de distribution pharmaceutique de relative petite taille[4]. En , Rite Aid consent à une réduction du prix de son acquisition à 6,8 milliards de dollars, suite à l'opposition des autorités de la concurrence[5]. En , Walgreens annonce l'annulation l'opération, de par l'opposition des autorités de la concurrence, pour à la place acquérir 2 186 pharmacies sur les 4 600 que compte Rite Aid, pour 5,18 milliards de dollars. Rite Aid recevant cependant une compensation de 325 millions de dollars pour l'annulation de l'opération précédente[6].

En , Albertsons annonce l'acquisition de Rite Aid par échange d'action, entreprise qui possède alors environ 2 500 pharmacies. Albertsons gère au même moment 1 800 pharmacies en plus de ses 2 300 supermarchés. Dans cette opération, Albertsons annonce vouloir passer ses pharmacies sous la marque Rite Aid, ce qui créerait un nouvel ensemble regroupant environ 4 350 pharmacies.[7]. En , Albertsons et Rite Aid annoncent l'abandon de l'opération d'acquisition[8].

Modèle d'entrepriseModifier

MissionModifier

La mission de Rite-Aid est d'améliorer la santé et le bien-être de ses communautés en engageant une expertise qui fournit à ses clients les meilleurs produits, services et conseils pour répondre à leurs besoins uniques.[9]

Secteurs d'activitéModifier

Rite Aid est une chaîne de pharmacies. L'entreprise exploite deux secteurs d'activité à déclarer :

  • Le segment des pharmacies de détail - comprend les magasins Rite Aid, RediClinic et Health Dialog. Il fournit des médicaments sur ordonnance et une large gamme d'autres biens de consommation (nourriture, produits chimiques ménagers, cosmétiques, services photo)[10].
  • Segment des services pharmaceutiques - consiste en EnvisionRx, un fournisseur de services de gestion des prestations pharmaceutiques (PBM). Fournit une large gamme de services pharmaceutiques.

Ressources clésModifier

Les ressources clés de Rite Aid sont ses ressources physiques, à savoir les plus de 4 600 pharmacies de détail qu'elle exploite à travers le pays. Elle conserve également d'importantes ressources humaines sous la forme de 88 000 employés dans le segment des pharmacies de détail et de 1 500 employés dans le segment des services pharmaceutiques.[11]

Relations avec la clientèleModifier

Les relations avec la clientèle de Rite Aid sont principalement de nature libre-service. Les clients utilisent ses produits avec une interaction limitée avec les employés.[12] Cependant, ses RediClinics offrent une composante de soins personnels en fournissant des services de santé aux consommateurs.

RéférencesModifier

  1. Polygon.io, (firme), consulté le  
  2. Rite Aid enters pharmacy benefit business with EnvisionRx buy, Sruthi Ramakrishnan et Vidya L. Nathan, Reuters, 11 février 2015
  3. Walgreens says will buy smaller drugstore rival Rite-Aid, Ransdell Pierson, Ramkumar Iyer et Siddharth Cavale, Reuters, 28 octobre 2015
  4. Rite Aid to sell 865 stores to Fred's, Reuters, 20 décembre 2016
  5. Michael de la Merced, « Walgreens and Rite Aid Cut Price of Merger », sur The New York Times,
  6. Michael de la Merced et Chad Bray, « Walgreens Calls Off Deal to Buy Rite Aid », sur The New York Times,
  7. Siddharth Cavale, « Albertsons to buy Rite Aid as Amazon threat looms », sur Reuters,
  8. Kanishka Singh, « Rite Aid and Albertsons terminate merger amid opposition to deal », sur Reuters,
  9. (en-US) « Rite Aid Unveils Vision for The Future Of Retail Pharmacy », sur investors.riteaid.com (consulté le )
  10. (en) « Rite Aid photo services », sur visafoto.com (consulté le )
  11. (en) « Rite Aid », sur Cleverism, (consulté le )
  12. Nathaniel Meyersohn, CNN Business, « This is the Rite Aid of the future », sur CNN (consulté le )