Ouvrir le menu principal

Richmond Times-Dispatch
Pays États-Unis
Langue Anglais
Périodicité Quotidien
Format Grand format
Date de fondation 1850 (Richmond Dispatch)
Ville d’édition Richmond (Virginie)

Propriétaire Berkshire Hathaway
ISSN 2333-7761
OCLC 9493729
Site web www.richmond.com

Le Richmond Times-Dispatch est un quotidien américain basé à Richmond, capitale de la Virginie.

Sommaire

CirculationModifier

En 2015, le Richmond Times-Dispatch est le deuxième quotidien le plus vendu de l'État après The Virginian-Pilot (en) ; troisième si l'on prend en compte USA Today, quotidien national[1].

HistoireModifier

Le Richmond Dispatch est fondé en 1850 par James A. Cowardin. The Daily Times (est quant à lui fondé en 1886 par Lewis Ginter et devient le Richmond Times quatre ans plus tard. En 1896, les deux titres fusionnent et deviennent le Richmond Times-Dispatch, journal du matin propriété de Joseph Bryan (jusqu'alors propriétaire du Times). Le propriétaire du Dispatch, John Williams, conserve quant à lui The Richmond News Leader, journal de l'après-midi, issu de la fusion de son journal Richmond News et de l'Evening Leader de Bryan[2].

En 1908, Joseph Bryan rachète The News Leader à Williams. En 1940, les deux titres rivaux forment le groupe Richmond Newspapers[2].

En 1992, le quotidien fusionne avec le Richmond News Leader. Le journal issu de cette fusionne reste nommé Richmond Times-Dispatch[2]. En 2012, Media General (anciennement Richmond Newspapers) vend le Richmond Times-Dispatch et 60 autres publications à une filiale du groupe Berkshire Hathaway[2].

Prises de positionModifier

En 1948, Virginius Dabney (en) — rédacteur en chef du Richmond Times-Dispatch de 1936 à 1969[3] — reçoit le prix Pulitzer pour ses éditoriaux opposés à la ségrégation raciale aux États-Unis[4]. Cependant, poussé par les propriétaires du journal, il se montre moins critique de la résistance de la Virginie face à la déségrégation, imposée par l'arrêt Brown v. Board of Education[4]. Le Richmond Times-Dispatch, comme la plupart des journaux du Sud des États-Unis, est alors favorable à la ségrégation[2].

Après avoir appuyé tous les candidats républicains à l'élection présidentielle depuis 1980, le Richmond Times-Dispatch apporte en 2016 son soutien au libertarien Gary Johnson[5].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Top 10 Daily Newspapers in Virginia », sur cision.com, (consulté le 5 avril 2017).
  2. a b c d et e (en) « The History of the Richmond Times-Dispatch », sur richmond.com, (consulté le 5 avril 2017).
  3. (en) Brooke C. Stoddard, « Words Read ’Round the World », sur virginialiving.com, (consulté le 5 avril 2017).
  4. a et b (en) Mel Gussow, « Virginius Dabney, 94, Southern Writer Who Fought Segregation », sur nytimes.com, (consulté le 5 avril 2017).
  5. (en) Eli Watkins, « Gary Johnson snags newspaper endorsement », sur edition.cnn.com, (consulté le 5 avril 2017).