Richard Powers

écrivain américain
Richard Powers
Description de cette image, également commentée ci-après
Richard Powers en 2018.
Naissance
Evanston, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain

Œuvres principales

Richard Powers, né le à Evanston dans l'Illinois (États-Unis), est un écrivain américain.

BiographieModifier

Famille et formationModifier

Richard Powers naît dans l’Illinois dans une famille de cinq enfants. Sa famille déménage quelque temps plus tard à Lincolnwood, un peu plus à l’ouest, où son père occupe un poste de principal dans une école. Il a onze ans lorsque toute la famille part à Bangkok, en Thaïlande. Son père y a accepté un poste à l’International School de Bangkok, où Richard est scolarisé jusqu’en 1972. Pendant ces années vécues à l’étranger, il se passionne pour la musique, notamment le chant, le violoncelle, la guitare, le saxophone et la clarinette. Il lit beaucoup, avant tout des essais, ainsi que des classiques comme l’Iliade et l’Odyssée.

La famille Powers rentre aux États-Unis quand Richard Powers a seize ans. Après sa scolarité au lycée de DeKalb (Illinois), il s’inscrit en physique à l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign (UIUC). Il se réoriente vers des études de littérature anglaise dès le premier semestre. Il est diplômé de Bachelor of Arts (BA) en 1978, puis d’un Master of Arts en littérature en 1980. Il décide de ne pas poursuivre en thèse à cause de son aversion pour la pure spécialisation et parce qu’il trouvait que les étudiants en thèse et leurs professeurs perdaient le goût de la lecture et de l’écriture, comme il le mentionne dans Galatea 2.2.

Carrière d'écrivainModifier

Richard Powers devient un auteur reconnu et à succès aux États-Unis au début des années 1990, avec des romans explorant les relations entre sciences (physique, génétique, technologie) et art (musique). Il obtient plusieurs récompenses et distinctions dont une bourse MacArthur en 1989, ainsi que le Lannan Litterary Award en 1999. Il est titulaire en 2010 et 2013 de la chaire d'écriture Stein à l'université de Stanford[1], avant d'être nommé professeur titulaire d'écriture créative dans cette même université de Stanford (à la chaire Phil and Penny Knight Professor of Creative Writing).

Il est lauréat du prix Pulitzer de la fiction de littérature 2019 pour son roman L'Arbre-monde.

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Stein Visiting Writers | Creative Writing Program », sur creativewriting.stanford.edu (consulté le 21 janvier 2021)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier