Rhys Gryg

Rhys Gryg ap Rhys (né après 1170, mort en 1234) est un prince de Deheubarth qui règne sur une partie du Cantref Mawr de 1204 à 1234 et de Ystrad Tywy de 1216 à 1234.

Rhys Gryg
Rice Grug.jpg
Représentation du XIXe siècle. Art collection à la Bibliothèque nationale du pays de Galles
Fonction
Prince
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Monarque, aristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Conjointe
Maude de Clare (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
St.David's Cathedral - Grab Rhys Grygg.jpg
Vue de la sépulture.

OrigineModifier

Rhys ap Rhys surnommé Gryg c'est-à-dire « le Rauque » (anglais: the Hoarse) né dans la décennie 1170 est le 4e fils légitime de Rhys ap Gruffydd. Du vivant de son père il réclame comme héritage le Cantref Mawr et le Cantref Bychan incluant le château ancestral de Dinefwr et il est emprisonné.

Rhys soutient ensuite son frère Gruffydd ap Rhys II mais après la mort de ce dernier en 1201 le cœur du Deheubarth le Cantref Mawr dans l'Ystrad Tywi est occupé par Maelgwn ap Rhys jusqu'en 1204 quand Rhys Gryg finit par en prendre possession.

Prince du Cantref MawrModifier

Rhys Gryg se range du côté du roi Jean sans Terre qui en 1211 l'appuie dans son combat contre ses neveux les fils de Gruffydd ap Rhys II qui sont soutenus par Llywelyn le Grand roi de Gwynedd. Rhys Gryg comprend ensuite que le dessein du roi d'Angleterre vise à asservir les princes gallois et comme son frère Maelgwn il s'allie avec Llewelyn.

Rhys demeure ensuite un fidèle du royaume de Gwynedd et en 1216 il obtient la confirmation de son autorité sur le Cantref Mawr moins Mallaen et le Cantref Bychan à l'exception de Hirvryn et Myddai ainsi que Cydweli et Carnwyllon[1]. Son règne laisse peu de souvenir mais en 1231 pendant la grande rébellion contre les anglo-normands il combat aux côtés de ses frères survivants. Il participe au long et infructueux siège du château de Carmarthen pendant l'hiver 1234 où il est grièvement blessé.

Rhys Gryg meurt peu après à Llandeilo Fawr et il est inhumé près de son père dans la cathédrale de Saint David's[2]. Sa succession est assuré par son fils âiné Rhys Merchill ap Rhys.

PostéritéModifier

Rhys Gryg ap Rhys épouse Elliw fille de Thomas ap Gwgawn seigneur de Brecheiniog et Jeanne (?) de Clare il laisse plusieurs enfants dont[3]:

Notes et référencesModifier

  1. Brut y Tywysogion: AD 1216 p. 291
  2. Brut y Tywysogion: AD 1233 p. 323
  3. (en) David Walker Medieval Wales Cambridge University Press, Cambridge 1990 réédition 1999 (ISBN 0521311535) p. 98

SourcesModifier

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens (England, Scotland and Wales) Robinson London (1998) (ISBN 1841190969) « Rhys Gryg (the Hoarse) ap Rhys » p. 343-344.
  • (en) David Walker Medieval Wales Cambridge University Press, Cambridge 1990 réédition 1999 (ISBN 0521311535)