Ouvrir le menu principal

Reshma Qureshi

Mannequin indien, militante contre les attaques acides
Reshma Qureshi
Naissance
Nationalité Indienne
Activité principale
Mannequin

Reshma Qureshi (née en 1996) est une mannequin indienne militant contre les attaques acides en Inde. Après avoir rejoint l'association Make Love Not Scars (Faites l'amour, pas des cicatrices) elle a défilé pour la Fashion Week de New York en 2016[1].

Sommaire

BiographieModifier

EnfanceModifier

Reshma Qureshi est la plus jeune enfant d'une famille originaire de l'Est de Bombay. Son père est un conducteur de taxi[2]. La famille de huit enfants se partage un appartement de deux chambres[3]. Reshma a suivi des études de commerce à l'école gouvernementale de la région d'Uttar Pradesh et a toujours été intéressée par le monde de la mode.

Attaque à l'acideModifier

En mai 2014, à seulement 17 ans, Reshma Qureshi a été attaquée à l'acide par son beau-frère. Selon Acid Survivors Trust International, entre 500 et 1000 agressions de ce type sont dénombrées chaque année en Inde. Le phénomène existe aussi en Asie du Sud-Est, en Afrique Sub-Saharienne et au Moyen-Orient[4].

DéroulementModifier

La jeune femme prenait le train avec sa sœur, Gulshan, pour se rendre à Allahabad et passer un examen sur la compréhension du Coran. Un an plus tôt, Gulshan avait quitté son mari violent. Celui-ci refusait de renoncer à la garde de leur fils aîné. Gulshan l'a poursuivi en justice pour enlèvement d'enfant[3].

C'est donc le 19 mai, alors qu'elles étaient dans le train, que les deux femmes ont été abordées par l'ex-mari de Gulshan, accompagné de trois autres hommes. Le premier s'est précipité sur Reshma en brandissant une bouteille ouverte remplie d'un liquide clair, de l'acide sulfurique. Gulshan a été brûlée aux mains et dans le dos, Reshma quant à elle, a été défigurée[5].

SéquellesModifier

Reshma Qureshi a été défigurée par cette attaque à l'acide. Son visage est brûlé. Elle a perdu l'usage d'un œil et l'autre ne fonctionne que partiellement. Les opérations chirurgicales ont couté 7.500$ à la famille. En juillet 2013, la Cour Suprême annonçait que les compensations aux victimes d'attaques acides devait s'élever à 4.500$ et être versées dans les quinze jours qui suivent l'incident. Or après sept mois Reshma n'avait toujours pas perçu d'aide[3].

Dans les mois qui suivirent l'attaque Reshma est tombée en dépression. Sa première réaction fut de se couper du reste du monde. Elle souffrait de trouble du sommeil. Elle avoue avoir songé au suicide. Finalement, c'est un rendez-vous avez Ria Sharma, la fondatrice de l'ONG Make Love Not Scars, qui transformera la vie de Reshma Qureshi et lui permettra de lancer une campagne de crowd-funding pour financer ses dépenses hospitalières[2].

Lutte contre les attaques acidesModifier

MannequinatModifier

Reshma Qureshi a commencé sa carrière de mannequin lors de la campagne en ligne #EndAcideSale (Fin de la vente d'acide). Cette campagne avait pour objectif d'interdire la vente d'acide en libre accès.

En septembre 2016, la société FTL Moda a permis à Reshma de défiler lors de la Fashion Week de New York. Ce jour-là elle portait une création d'Archana Kocchar[1]. Selon Reshma, « Ce défilé a été important pour moi car de nombreuses femmes ont aussi survécu à des attaques acides et partagent mon histoire. Cela devrait leur donner du courage. Ce défilé permet de montrer à ceux qui jugent les gens seulement par leur physique que l'on ne devrait pas juger un livre à sa couverture. Vous devriez regarder chaque personne à travers les mêmes yeux. »[6]

ActivismeModifier

L'engagement de Reshma passe par différents médias. Sur YouTube elle réalise des tutoriels de beauté dans lesquels elle rappelle qu'il faut deux minutes pour mettre du rouge-à-lèvre et seulement trois secondes pour dévisager quelqu'un à vie[2].

Reshma travaille aussi en tant que présentatrice radio. Elle souhaite, par ce média, que sa voix se diffuse en Inde mais aussi et surtout dans le monde entier[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (en-US) « Reshma | Make Love Not Scars », Make Love Not Scars,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2017)
  2. a b et c (en) « 11 things you didn’t know about acid attack survivor Reshma Qureshi », http://www.hindustantimes.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2017)
  3. a b et c « Indian acid attack victims share their stories », sur www.aljazeera.com (consulté le 27 juillet 2017)
  4. « VIDEO. Inde : défigurée à l'acide, elle défilera à la Fashion Week de New York », La Parisienne,‎ 2016-08-25cest14:18:54+02:00 (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2017)
  5. Vanity Fair, « Reshma Qureshi, une Indienne défigurée à l'acide, va défiler à la Fashion Week de New York », Vanity Fair,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2017)
  6. (en) « Acid Attack Survivor Reshma Qureshi Slays the New York Fashion Week Runway », Cosmopolitan,‎ (lire en ligne, consulté le 29 juillet 2017)