Représailles

type de réaction

Des représailles sont une vengeance exercée en temps de guerre ou de conflit armé à l'encontre d'ennemis ou de populations civiles à la suite d'actions militaires, de guérilla ou terroristes.

Monument de la Fosse Ardeatine, où 335 civils et prisonniers politiques (dont des juifs) sont massacrés par des troupes SS en 1944 en représailles d'une attaque de la résistance italienne à Rome contre le régiment de police SS « Bozen »

Droit internationalModifier

Les représailles sont considérées comme des crimes de guerre contraires à la loi internationale.

Il peut aussi s'agir d'une violation délibérée et limitée de cette loi par un État souverain pour punir un autre État qui l'a déjà rompue[1].

Exemples de représaillesModifier

Les représailles débouchent souvent sur des massacres ou des exécutions sommaires de populations civiles; pour exemple voir :

Notes et référencesModifier

  1. Karl Josef Partsch: Self-Preservation. EPIL IV (2000), pages 380-383

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier