Ouvrir le menu principal

Rentre dans le Cercle
Logo de l'émission.
Logo de l'émission.

Autre titre francophone Le Cercle
Genre Rap, Interviews
Périodicité Bimensuel
Création Sofiane Zermani
Présentation Sofiane Zermani
Participants divers rappeurs et professionnels des labels, réseaux et médias musicaux
Musique "Le Cercle" de Sofiane, GLK, Hornet la Frappe & YL
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 2
Nombre d’émissions 20 (au 30 octobre 2018)
Programme similaire Planète Rap
Production
Durée entre 17 et 45 minutes
Société de production Affranchis Music
Diffusion
Diffusion Daymolition sur YouTube
Date de première diffusion 8 septembre 2017
Statut En cours
Site web [1]

Rentre dans le Cercle, également appelée Le Cercle est une émission web française diffusée sur YouTube deux fois par mois sur un semestre, conçue, produite et présentée par le rappeur Sofiane. Elle permet à divers rappeurs plus ou moins connus de montrer leur talent en effectuant un freestyle face-caméra ainsi qu’à des professionnels de labels ou de médias rap de faire découvrir leurs métiers.

ConceptModifier

Un freestyle est un texte de rap sans thème précis, le plus souvent égotrip. Certains sont écrits à l'avance, d'autres sont improvisés. Le freestyle ne se résume donc pas à la seconde catégorie[1].

S’il a rencontré le succès en 2016 grâce à sa série de freestyles Je suis passé chez So, Sofiane en est réalité dans le rap depuis 2004 et avait déjà cinq mixtapes à son actif et des featurings avec des figures du rap français comme Mac Tyer, Canardo ou encore Rohff. Conscient de la difficulté pour percer et des années de galère qu’il a vécues (qu’il appelle « les tranchées »), Sofiane a décidé de créer Rentre dans le Cercle pour permettre aux jeunes rappeurs de se faire connaître à la manière de l’émission radio Planète Rap sur Skyrock à laquelle il a beaucoup participé. De plus, le rappeur invite des chefs de projets ou directeurs artistiques de labels hip-hop, des journalistes, des animateurs, des photographes, des entrepreneurs en lien avec le rap pour montrer leur travail au public.

A la manière des cyphers à l’américaine des années 1990, les rappeurs viennent seuls ou en équipe et performent à tour de rôle, lancés et accompagnés par Sofiane qui joue un rôle de grand-frère, de parrain plutôt que de jury. Jacky Brown lors de l’épisode 10 et Daddy K lors du spécial Belgique saluent la tolérance de Sofiane, se rappelant qu’à leur époque, se tromper, bafouiller ou rapper tout en lisant son texte sur son téléphone portable aurait valu une expulsion immédiate du cercle. Toujours dans l’épisode 10, Sofiane explique qu’il n’y a pas de jugement dans le Cercle, que l’on « a le droit de se tromper » et que le but est simplement, malgré la difficulté de l’exercice, de passer un bon moment avec la passion du rap sans compétition contrairement aux Rap Contenders où le but est de clasher violemment son adversaire en trois rounds et de remporter la battle.

Le Cercle compte environ 7 ou 8 participants à chaque numéro, essentiellement des nouveaux talents qui font leur preuve sur YouTube et pour qui l’émission de Sofiane est un véritable coup de pouce. Il y a parfois quelques rappeurs connus qui reviennent aux sources pour se mêler aux novices sans distinction de chiffres de ventes ou de notoriété, les plus célèbres participants au Cercle sont sans doute Sinik, pilier du rap français, BigFlo et Oli, deux jeunes frères ayant atteint un succès grand public ainsi que La Fouine, autre pilier du rap français dont la participation est le symbole d'une réconciliation avec Sofiane : les deux rappeurs étaient en froid il y a quelques années car le label de La Fouine avait proposé un contrat à Sofiane tout en se vantant de l'exclusivité auprès des autres labels avant de se rétracter.

Le Cercle se veut rassembleur, dès le numéro 3, Sofiane incite les participants et leurs équipes à encourager ceux qui passent devant la caméra, ce qui contraste avec l’ambiance austère et mystérieuse des deux premiers épisodes. Les participants viennent de toute la France, la majorité étant de la région parisienne mais certains viennent de Marseille (Elams, S.Téban, 100 Blaze), Nantes (Hicham), Limoges (Pypo) et même de l’étranger avec Caroliina du Brésil, KT Gorique de Suisse ou encore avec Soolking d’Alger bien que celui-ci vive à Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine depuis 2014. Sofiane met aussi un point d’honneur à intégrer des femmes dans ce milieu encore très masculin.

Les participants sont généralement choisis par l’équipe de Sofiane et il arrive que ce soit le public via les réseaux sociaux qui proposent des candidats comme Davodka, rappeur parisien confirmé, mais aussi Gazouza Sétif, un habitant de la cité de la Grande Borne à Grigny qui avait fait le buzz avec un freestyle vidéo et auquel Sofiane avait demandé à ce qu’il participe à son émission. D’un autre côté, l’Antidote Lafamille de Miramas a interpellé Sofiane directement dans le refrain de son morceau Nous y voilà et a reçu une invitation le lendemain de la mise en ligne de son clip.

Le générique de l’émission est Le Cercle que Sofiane interprète avec deux rappeurs de la banlieue parisienne : GLK et Hornet la Frappe ainsi qu’un rappeur marseillais, YL. Le titre de l’émission vient du refrain : « Viens t’battre, viens t’battre, allez, rentre dans le Cercle !  ». Le design du clip se retrouve dans les deux premiers numéros ainsi que dans le générique de début. Le générique de fin est celui de Daimolytion, chaîne YouTube spécialisée en rap français qui héberge les épisodes du Cercle ainsi que des clips de rappeurs qui débutent comme RK ou Huso.

La périodicité de l’émission est de deux numéros par mois depuis novembre 2017, le mois de septembre comptant quatre numéros et le mois d’octobre trois. A noter que chaque numéro est diffusé environ deux mois après le tournage.

DéroulementModifier

Chaque épisode commence avec une brève présentation des différents participants avec leur nom, leur groupe ou label éventuel, leur nombre de ventes ou de vues YouTube ainsi que leurs pochettes d’album s’ils en ont sorti. Sofiane présente également le DJ qui va diffuser les instrumentales et le beatmaker qui les a composées ainsi que les pochettes des albums dont ils ont réalisé les musiques ou les artistes avec lesquels ils travaillent. Lors des premiers numéros, la caméra montrait rapidement les participants réunis autour du DJ en train de choisir l’instrumentale sur laquelle ils vont poser.

Lorsque Sofiane appelle un rappeur, ce dernier s’avance au milieu du Cercle et un bref extrait de son clip est montré avec son nom, sa ville, le numéro de son département et la date de sortie de son projet récent. Le rappeur a quelques minutes pour performer un freestyle avant d’être félicité par Sofiane et de laisser la place à un autre participant. Il arrive parfois que les rappeurs passent en duo ou en trio. Les sessions rap sont entrecoupées d’environ trois phases d’interview d’animateurs, de membres de label ou encore de personnes proches de rappeurs.

Les lieux de tournage changent tous les deux épisodes, l’émission a été tournée dans un parking la nuit, un hangar, une salle de basketball, un hall, un bâtiment désaffecté, un lieu de graff, une salle de boxe, un portail médiéval et le Théâtre du Gymnase Marie-Bell à Paris.

HistoriqueModifier

Le 25 août 2017, Sofiane annonce le projet Rentre dans le Cercle par téléphone dans un numéro de l’émission Planète Rap consacré au rappeur parisien PLK, qui a participé à l’épisode 2[2]. Le premier épisode sort le 8 septembre suivant et le 26, lors du Planète Rap de Ninho (qui a participé au numéro 1), Sofiane annonce la sortie du deuxième épisode par téléphone pour le 18 septembre avec la participation de Vald tandis que l’animateur Fred Musa révèle qu’il a participé au numéro 3 en tant qu’invité[3].

Le 15 décembre 2017 sort un épisode spécial avec des rappeurs belges comme Romeo Elvis ou encore Caballero et Jean-Jass.

Au fil des épisodes, le rappeur Nekfeu est proposé pour participer à l’émission mais il confie ne pas pouvoir le faire de si tôt car il a trop de collaborations à effectuer pour le moment[4]. Quant à Hayce Lemsi, il dit dans une vidéo sur ses réseaux sociaux où il répond à une fan que cela ne « l’intéresse pas de rentrer dans le Cercle » [5].

Le 25 janvier 2018, lors d’un Rentre dans le Cercle hors-série qui s’est déroulé lors du Planète Rap de Sofiane avec Zeguerre, RK, Reda, DZ, Boozoo Bakhaw, Badjer et Brabus, ce dernier a annoncé le retour du Cercle pour mars[6].. La saison 2 débute finalement en mai pour un rythme de deux émissions par mois.

Le 17 octobre 2018 sort un épisode spécial de Rentre dans le Cercle avec des rappeurs canadiens. A la fin de l'épisode, Sofiane annonce vouloir tourner une saison entière à Québec.

Le 12 novembre 2018 sort un épisode spécial en partenariat avec la marque de boissons énergisantes Red Bull et son événement d'improvisation Red Bull Dernier Mot. Les rappeurs qui y participent font leur freestyle en improvisation, sans l'avoir écrit à l'avance.

ÉpisodesModifier

Saison 1Modifier

Numéro Date de diffusion Rappeurs DJ Compositeurs Invités Durée
1 Ninho, YL, Leto, Elh Kmer, Le Nine, Baka, Young Kash DJ Mosko Loxon Mouss Parash (directeur artistique chez Warner Music), Fif’ (journaliste pour Booska-P ) 17,03 minutes
2 Vald, Cheu-B, PLK, Moon’A, Sirsy, Babs DJ Rock-J Yalatif Alexis (animateur sur Générations ), Mehdi Guebli « Merkus » (directeur artistique chez Universal Music Publishing) 19,02 minutes
3 Médine, Kofs, MRC, Guizmo, Vinsi (VSO), Kpoint DJ Lord Issa L’Adjoint Pauline Raignault (chef de projet chez Polydor), Fred Musa (animateur sur Skyrock ) 22,15 minutes
4 Mister V, Soolking, Sianna, Tino DJ First Mike Tarik Azzouz Alassane Salsa Konate (fondateur du label Dîn Records), Rizwan (fondateur de Rapunchline et Rap2Tess), Henri Jamet (directeur artistique de Believe Recording) 22,40 minutes
5 Sinik, BigFlo et Oli, Chilla, Graya, Heuss l’Enfoiré, Big Nas DJ Erise DJ Goldfingers Pascal Cefran (animateur sur Mouv' ), Lassana Diakité (manager chez Nemesis et Bomayé Music), Greg Lebreton (chef de projet chez Jive Epic Sony) 36,09 minutes
6 Aladin 135, Hache P, Take a Mic, Naza, Zeguerre, Naps, Ladea DJ Phaxx Coolax Koria (photographe/graphiste), Mehdi Maizi (animateur sur OKLM Radio ), Yann Forgues (éditeur et rédacteur en chef de Rap R’N’B ), Kirch (journaliste pour Rapelite) 35,10 minutes
7 Sadek, Davodka, Busta Flex, Reda, Veazy, LaCraps DJ Kayz Seezy Nadjer (attaché de presse chez Musicast), Yerim (journaliste pour Mouv' et Noisey Vice ) 26,30 minutes
8 Demi Portion, Pypo, RK, Kenny Kadzar, Huso, Azuul Smith DJ Noise D$T Nadir (photographe), Wesley (fondateur du site Vrai Rap Français), Baba (fondateur d’ArtStreet Équipement) 35,25 minutes
9 Georgio, Rémy, Josman, Franglish, S.Téban, Leys, L’Antidote Lafamille DJ Bens Junior Alaprod Pauline Duarte (chef de projet chez Def Jam France ), David Delaplace (photographe) 36,55 minutes
10 Elams, OR, Junior Bvndo, Mike Lucazz, Abou Tall, Double V, Hicham DJ MS Proof (représenté par Julien, chef de projet chez Dîn Records) Jacky Brown (rappeur et animateur), Laurent Rossi (directeur de Jive Epic Sony), Juliette Fievet (animatrice chez RFI ) 45,54 minutes
11 Spécial Belgique Romeo Elvis, Senamo, Caballero & JeanJass, Isha, Swing, Tawsen, Yanso, Kobo DJ Eskondo Prinzly Max Meli (manager), Martin Vachiery (journaliste chez RTL Belgique ), Deparone (fondateur du label Give me 5), Daddy K (DJ et coéquipier de Benny-B) 38,33 minutes

Saison 2Modifier

Numéro Date de diffusion Rappeurs DJ Compositeurs Invités Durée
1 Landy, Walid, Baek, Mansly, Caroliina, 4KeusGang, Chris Karjack, Kams DJ Hamida ZeGP Émilie Hauck (directrice artistique de Believe Musicast), Seven (producteur et apporteur d’affaires, ancien rappeur), H (journaliste chez P’tit Délire TV), Gazouza Sétif (rappeur/comédien amateur) et son fils Islem 37,44 minutes
2 REDK, Lord Esperanza, Q.E Favelas, Tengo John, KT Gorique, Doria, Suikon Blaz’ AD, BNom Ayane Bersa Vald (en soutien de Suikon Blaz’AD), Babalahziz (propriétaire de la boutique de vêtements Manoir Luxury), Ohplai (humoriste), Thibault (fondateur de Hip-Hop Reverse), Nico dit Booska Colombien (présentateur chez Booska-P et Wesh), Alinho (dessinateur) 36,39 minutes
3 Dinos, GLK, Da Uzi, D.Ace, Comar, Boozoo Bakhaw, 404Billy DJ Abdel Blastar Nikita (journaliste belge pour Aloha News), Leïla Sy (réalisatrice), Eklips (rappeur et imitateur) 35,30 minutes
4 LECK, Le Club, Brvmsoo, FLK, Brvbus, Rafal, Suka, Kader Bueno (humoriste et magicien), Vamso (humoriste du net) Dirty Swift Ruskov Heuss l’Enfoiré (en soutien de FLK), Soolking (en soutien de FLK), Stéphanie Binet (journaliste culture pour Le Monde et professeur), Pascal Cefran (animateur de Good Morning Cefran et After Rap sur Mouv’), Paoline (chroniqueuse dans After Rap sur Mouv’), Fif’ (journaliste pour Booska-P et chroniqueur dans After Rap sur Mouv’ ), Yerim Sar (journaliste et chroniqueur dans After Rap sur Mouv' et Noisey Vice ), Genono (chroniqueur dans After Rap sur Mouv’ ), 41,09 minutes
5 Maska, Le Juiice, Hooss, Bosh, DZ, Soza, Kader Diaby 4Real DJ Rox R Fab et Saïd Brvbus (en soutien de DZ), Salma (animatrice sur Mouv’ ), Valérie Atlan dite Valou Gold (productrice, manager et pionnière du mouvement hip-hop en France) 32,31 minutes
6 47Ter, KeBlack, 100 Blaze, Jewel, Sifax, D.I.V. DJ IDEM Yasser Beats Amin & Hugo (Youtubeurs « première écoute » ), Hakim Jemili (humoriste) 30,47 minutes
7 Béné Souriredeguerre, La Fouine, Soumeya, T.H AAron ShabzBeatz Samuel Cueto (photographe), Aymeric (journaliste pour Rapunchline) 26,05 minutes
8 spécial Canada Souldia, Izzy-S, Sarahmee, MB, Lost, Loussa, MCM, Koriass, Rymz DJ Fade Wizard Alex Papineau Carlos Muñoz (directeur artistique chez Joyride Records), Steve Jolin (rappeur et président fondateur du label 7ème Ciel), Vulguerre (animateur radio de Sur le Corner sur CIBL 101,5 Fm et End Of the Weak), Benoit Beaudry alias Bbrain (animateur radio de Ghetto Érudit sur CISM 89,3 Fm et End Of the Weak), CJMD (animateur radio de Emission Rap Québec), Collectif Urban Graff 46,50 minutes
9 Youv Dee, S.Pion, Tino Excezik, Worms-T, Yoon on the Moon DJ Tony First Sonar Tarik Chakor (Maître conférencier), Hugo Gaillard (Maître conférencier), Léo Denis(Maître conférencier), Morgan Antonutti 37,41 minutes

Accueil critiqueModifier

L’émission connait un véritable succès et la sortie des épisodes est relayée par divers sites spécialisés sur le rap comme Booska-P, Rapelite, Rapunchline ou Rapghetto qui lui apportent leur soutien.

Le site goutemesdisques.com salue l’initiative et le niveau des participants tout en émettant des réserves sur l’animation de Sofiane qui surjouerait le côté for us by us et évoquent le fait que les invités soient derrière une table avec Coca Cola et chips comme une mise en scène inutile. L’article se termine tout de même sur une bonne appréciation, louant une sincérité et de spontanéité qui fait plaisir[7].

Cependant, le site Juste1question qualifie l’intervention des invités du métier d’ « inutile » et regrette que la vidéo ne soit pas un « freestyle collectif » à la manière de Paname All Starz et que les phases rap soient entrecoupées de présentations des rappeurs ou d’intervention de Sofiane. Le site qualifie d’évasive et de « sexiste » la réponse de Mouss Parash à la question que lui a posé Sofiane à propos du manque de femmes dans le rap, le directeur artistique de Warner pensant que Diam's est la seule rappeuse française notable et que l'Auto-Tune permet aux rappeurs de chanter mélodiquement sans avoir besoin de faire appel à des chanteuses de RnB[8].

A noter que ces critiques n’ont duré que dans les premiers épisodes avant que l’émission ne prenne ses marques.

L’émission connaît une parodie intitulée Sors du Cercle avec les humoristes Younes et Bambi ainsi que le YouTubeur Jhon Rachid dans le rôle de Sofiane[9].

RéférencesModifier