Ouvrir le menu principal
Données générales
Organisation Drapeau de l'Iran Agence spatiale iranienne
Constructeur Drapeau de l'Iran Université de technologie Malek Ashtar
Domaine Technologie
Statut Mission achevée
Lancement 15 juin 2011
Lanceur Safir-1A
Désorbitage 6 juillet 2011
Identifiant COSPAR 2011-0125A
Caractéristiques techniques
Masse au lancement 15 kg
Contrôle d'attitude Stabilité par gradient de gravité
Source d'énergie Cellules solaires
orbite terrestre basse
Périgée 236 km
Apogée 299 km
Inclinaison 55,7°

Rasad 1 (en Persan « Observation ») est le deuxième satellite de fabrication iranienne placé en orbite par un lanceur iranien. Ce petit satellite d'observation de la Terre expérimental a été placé sur une orbite basse le 2 février 2009 par un lanceur Safir-1A. Stabilisé par gradient de gravité et équipé d'une caméra ayant une résolution spatiale de 150 mètres, il a permis de tester avec succès des techniques d'imagerie satellitaire durant 21 jours.

ContexteModifier

Rasad 1 est le deuxième satellite iranien placé en orbite par un lanceur national près Omid et le troisième satellite iranien. À la suite du succès de Omid, l'agence spatiale iranienne alloue une enveloppe de 10 millions US$ à trois universités dont l'Université de technologie Malek Ashtar. Celle-ci développe Rasad en association avec le ministère de la Défense et celui des télécommunications et des technologies de l'information. C'est le premier satellite de ce pays équipé d'une caméra. L'objectif de sa mission est de mettre au point les différentes techniques d'imagerie satellitaire[1].

Caractéristiques techniquesModifier

 
Le lanceur Safir sur la base de lancement de Semnan.

Ce nano-satellite d'observation de la Terre expérimental a une masse de 15 kilogrammes et a la forme d'un prisme octogonal. Il est stabilisé par gradient de gravité grâce à une perche déployée en orbite. Il est alimenté en énergie par des cellules solaires qui recouvrent le corps du satellite. Son principal instrument est une caméra fournissant des images avec une résolution spatiale de 150 mètres. Le satellite est conçu pour une durée de vie de 60 jours[2],[1].

Déroulement de la missionModifier

Le satellite Rasad 1 est placé en orbite le 2 février 2009 par le lanceur léger iranien Safir-1A, qui décolle de la base de lancement de Semnan. Du fait de la puissance réduite du lanceur, le satellite a été placé sur une orbite particulièrement basse (périgée 236 km, apogée 299 km) avec une inclinaison orbitale de 55,7 degrés. Il a entamé une rentrée atmosphérique 21 jours après son lancement. Le satellite s'est consumé dans l'atmosphère le 6 juillet 2011[2].

Notes et référencesModifier

  1. a et b The iranian space endeavor : Ambitions and Reality, p. 168-169
  2. a et b (en) Gunther Krebs, « Rasad 1 », sur Gunter's space page, Spaceweather.com (consulté le 24 janvier 2019)

BibliographieModifier

  • (en) Parviz Tarikhi, The iranian space endeavor : Ambitions and Reality, Springer Praxis, , 314 p. (ISBN 978-3-319-05347-9)
  • (en) Brian Harvey, Henk H F Smid et Theo Pirard, Emerging space powers : The new space programs of Asia, the Middle East ans South America, Springer Praxis, (ISBN 978-1-4419-0873-5)

Voir aussiModifier