Raj Karega Khalsa

Raj Karega Khalsa (pendjabi : ਰਾਜ ਕਰੇਗਾ ਖਾਲਸਾ) est une phrase sikhe qui se retrouve dans l'antienne de l'une des prières les plus récitées du sikhisme : l'Ardas. Elle marque, selon Kartar Singh Duggal, le concept sikh de souveraineté[1]. Cette expression est aussi la marque de la volonté du croyant envers sa foi ; elle se traduit par : le Khalsa régnera, ou, Dieu sera loi. Le Khalsa est la fraternité dans laquelle est admis le sikh après son baptême, l'Amrit Sanskar. Au cours des siècles, ce slogan a servi diverses idéologies[2], cependant Raj Karega Khalsa a été un cri de guerre au XVIIIe siècle durant l'adversité qu'a connue le peuple sikh[3]. Les théologiens pensent que l'ordre du Khalsa, avec ses règles, les Cinq K, et le Rahit Maryada, est censé apporter la paix aux peuples régis par cette fraternité ordonnée par le divin.

La phrase n'apparaît dans aucune des principales Écritures sikhes primitives, Guru Granth Sahib, Dasam Granth, Sarabloh Granth (en), Rehitnamas, Janamsakhis[4]. etc. Aujourd'hui elle se veut source d'inspiration, inspirations présentes et futures pour la vie quotidienne.

RéférencesModifier

  1. (en) Kartar Singh Duggal, Maharaja Ranjit Singh, the last to lay arms, New Delhi, Abhinav Publications, , 152 p. (ISBN 81-7017-410-4, lire en ligne).
  2. The encyclopaedia of Sikhism dirigée par Harbans Singh, t. III, p. 441 et 442 (ISBN 8173803498).
  3. A popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, p. 131 (ISBN 0700710485).
  4. Voir toutefois la Guru Maneo Granth (troisième partie de la Dohra).

Liens externesModifier