Radio Dreyeckland (Fribourg-en-Brisgau)

station de radio allemande
Radio Dreyeckland
Description de l'image Rdl-logo.svg.
Présentation
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Siège social Fribourg-en-Brisgau
Langue Allemand
Statut Radio associative locale
Site web https://rdl.de
Historique
Création 4 juin 1977
Diffusion hertzienne
GO  Non
AM  Oui
FM  Oui : Fribourg-en-Brisgau
DAB+  Oui
Satellite  Oui
Diffusion câble et Internet
Câble  Oui
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Radio Dreyeckland est une radio associative locale de Fribourg-en-Brisgau.

HistoriqueModifier

Radio Dreyeckland (RDL), un projet de radio issu des nouveaux mouvements sociaux, est fondée en 1977 sous le nom de Radio Verte Fessenheim. Il s'agit de la plus ancienne radio libre d’Allemagne et de l’émetteur pirate politique le plus connu de la région de langue allemande. La première émission dure douze minutes et est diffusée le . En 1981, il prend le nom de Radio Dreyeckland, qui franchit les frontières en Suisse, en France et en Allemagne et est formé à partir de l'opposition aux trois centrales nucléaires de Fessenheim, Wyhl et Kaiseraugst.

Avec la libéralisation de la radio en France, Radio Dreyeckland peut recevoir des fréquences officielles et s’établir du côté français en tant que radiodiffuseur privé, à partir duquel les producteurs de radio allemands et suisses à orientation politique pourraient initialement envoyer un programme supplémentaire. Depuis la fin des années 1980, la radio allemande de Fribourg envoie son programme, tandis que la radio française du même nom s’est scindée en deux chaînes : Radio Dreyeckland, radio privée commerciale basée à Mulhouse, et Radio Dreyeckland Libre, radio associative de Colmar.

La gamme de sujets s'étend rapidement, notamment sur les usines occupées en France et dans les années 1980 sur la bataille de l'immobilier à Fribourg. Au cours des premières années de son existence, RDL a diffusé sous forme de radio pirate avec un émetteur mobile, puis un studio fixe à Colmar. À partir du , les programmes viennent illégalement directement de Fribourg. En , RDL reçoit en Allemagne une licence officielle pour l'organisation de radios locales. Étant donné que trois fournisseurs avaient demandé les deux fréquences VHF gratuites, l’Institut d’État responsable des communications (LFK) divise le temps de diffusion. En revanche, deux concurrents s'y opposent, craignant une perte de revenus publicitaires. La LFK interdit alors à RDL, en tant que station financée par un donateur, l’opération de radiodiffusion. En 1988, un accord est conclu et RDL diffuse légalement sur la fréquence 102,3 MHz à partir de son studio de Fribourg.

Le terme Dreyeckland désigne la région des trois frontières Allemagne-France- Suisse, considérée par RDL comme une zone de chalandise. En plus de la fréquence de Freiburg 102,3 MHz, RDL partage avec Radio Kanal Rat (RKR) jusqu'au , la fréquence 104,5 MHz à partir de l'emplacement de l'émetteur de la Hohe Möhr (500 W). RDL diffuse de 15 h à 3 heures et RKR de 3 heures à 15 heures.

RDL connaît une crise économique en 2008 et 2009. La raison est un conflit avec l'institut national de la communication (LfK) pour la subvention. Grâce à une campagne sur les conflits politiques entre LfK et les radios gratuites du Bade-Wurtemberg, RDL recrute de nouveaux membres, comblant ainsi le déficit financier avec des 500 dons de 50 euros.

Avec des projets similaires comme Radio Z de Nuremberg, Querfunk de Karlsruhe, Radio Corax de Halle, RDL échange des programmes. RDL est organisé en association avec les autres radios libres du Bade-Wurtemberg au sein de l'Assoziation Freier Gesellschaftsfunk (AFF). De plus, RDL est membre de la Bundesverband Freier Radios et de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Source de la traductionModifier