Radicelle

parties les plus petites des racines d'une plante

Les radicelles d'une plante font partie de ses racines.

Radicelles d'une carotte sauvage.

Ce sont des racines très fines[1] et importantes car elles assurent une grande partie de l'absorption des sels minéraux et de l'eau, apportant la matière première à la plante par la production de sève brute.

Ces radicelles peuvent être concentrées superficiellement, auquel cas la plante craindra la sécheresse. Pour les concentrer en profondeur, un arrosage long et en profondeur est conseillé.

La jonction entre le système aérien (floral + foliaire) et le système souterrain se nomme le collet. Il est au ras du sol et est suivi des racines d’ancrage (racines primaires) qui tiennent le végétal au sol. Ensuite, des radicelles (racines secondaires) déploient un système chevelu fait de racines tertiaires et quaternaires. Celles-ci contiennent des milliers de poils absorbants dotés de coiffes à leurs extrémités. Ceux-ci sont des cellules spécialisées.

Beaucoup de plantes possèdent des tubercules, c’est-à-dire des réservoirs de matière organique.

L'apex (végétal) racinaire est l’extrémité de la racine où se déroule la majeure partie de sa croissance.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier