Ouvrir le menu principal
Radia Bent Lhoucine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance

Douar Oulad Youssef, région de Marrakech
Décès
Nationalité
Activité
Mouvement

Radia Bent Lhoucine, née en 1912 dans la région de Marrakech à douar Oulad Youssef (dans la province de Kalaât Sraghna) et morte en 1994 à Salé, est une artiste peintre marocaine.

BiographieModifier

Radia Bent Lhoucine commence à peindre en 1961, à l’époque où de rares femmes marocaines découvraient la couleur et la toile (Chaïbia Talal, Fatéma Hassan...).

C’est en voyant travailler son fils, le peintre Miloud Labied, qu’un irrésistible besoin lui vint de prendre crayons et pinceaux, à plus de cinquante ans. Encouragée par son fils, Radia exposera dans l’atelier de Jacqueline Brodskis[1] à Rabat, en 1962. Elle est d'emblée adoptée et saluée par la critique[2] et ainsi remarquée par les amateurs d'art brut et d'art naïf lors de l'exposition Deux mille ans d’art au Maroc à la galerie Charpentier à Paris en 1963.

Elle expose à la fondation Jean Dubuffet à Lausanne la même année, puis à la galerie Bab Rouah à Rabat en 1966.

Elle participe à de nombreuses expositions au Maroc et à l’étranger, et ses œuvres figurent dans différentes collections de par le monde, notamment celle de Société générale Maroc à Casablanca, celle de la Villa des Arts Galerie et Musée d'Art contemporain de la fondation ONA[3] et dans différentes collections privées au Maroc et en Suisse.

Radia Bent Lhoucine cesse de peindre dans les années 1970[2]. Elle meurt en 1994 à Salé après avoir ouvert la voie à toute une lignée de femmes peintres[1].

ExpositionsModifier

  • 1962 - Atelier de Jacqueline Brodskis à Rabat (Maroc), exposition individuelle
  • 1963 - Deux mille ans d’art au Maroc, galerie Charpentier, Paris, exposition collective
  • 1963 - Lausanne (Suisse), exposition individuelle
  • 1966 - Galerie Bab Rouah à Rabat avec Fatéma Hassan et Hassan El Farouj
  • 1980 - Première Rencontre des femmes peintres marocaines Essaouira, exposition collective

Expositions posthumes

  • 1995 - Regards Immortels, Société générale marocaine de banques, Casablanca exposition collective[4]
  • 2006 - Regards de femmes, exposition collective à la galerie du siège de la Société Générale marocaine de banques, Casablanca[5],[6]
  • 2006 - exposition collective Fondation ONA, Villa des Arts de Casablanca[7],[8]
  • 2009 - Itinéraires, Fondation ONA en marge du Forum de la création au Maroc, exposition collective[9]
  • 2009 - Repères pour une histoire de la peinture au Maroc, exposition itinérante organisée par différents ministères marocains en collaboration avec la Villa des Arts de l'ONA, l'Institut français et le Goethe Institut de Rabat et financée par un fonds franco-allemand[10]
  • 2011 - Radia Bent Lhoucine, faune brute et figures populaires, à la Galerie 38 de Casablanca[11],[12],[1]

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (fr) « La Galerie 38 expose des œuvres de Radia Bent Lhoucine tenues 35 ans au secret », sur www.aufaitmaroc.com
  2. a et b Dictionnaire des artistes contemporains du Maroc, de Dounia Benqassem, dans la collection AbJid'Z'Arts aux éditions Africarts, 2010
  3. (fr) « Collection de la Fondation ONA », sur www.fondationona.org
  4. Regards immortels (peintures du Maroc), Larbi Essakali, Édité par la Société générale marocaine de banques et Nuvo media, Rabat, 1995
  5. (fr) « Femmes peintres... un regard particulier sur la condition humaine », sur www.lavieeco.com
  6. (fr) « Maroc: Voyage pictural au féminin », sur fr.allafrica.com
  7. (fr) « Les peintres autodidactes à l'honneur ; Exposition à la Villa des arts à Casablanca », sur www.lematin.ma
  8. (fr) « « Collection Fondation ONA: les peintres autodidactes » est « un écrin aux peintres naïfs », une invitation à la découverte d’œuvres éblouissants imprégnés de spontanéité et de poésie des premiers artistes peintres au Maroc », sur www.riad-2000.com
  9. (fr) « Forum de la création au Maroc Initié par la «Fondation Cultures du Monde» », sur www.lopinion.ma
  10. (fr) « Exposition à l'intention de la jeunesse scolarisée », sur www.lematin.ma
  11. (fr) « La Galerie 38 de Casablanca expose les œuvres de Radia Bent Lhoucine », sur www.yabiladi.com
  12. (fr) « La Galerie 38 met en lumière l’œuvre de Radia Bent Lhoucine », sur www.lesoir-echos.com