Ouvrir le menu principal

Radiô Arpitania

Radio en langue arpitane.
Radiô Arpitania
Description de l'image Logo radio arpitania.jpg.
Présentation
Pays Drapeau de la France France, Drapeau de la Suisse Suisse, Drapeau de l'Italie Italie
Siège social Prilly
Slogan La radiô de tués les arpitans
Langue Arpitan
Statut Radio privée
Site web http://www.oarp.eu/
Historique
Création 2007
Diffusion hertzienne
Diffusion câble et Internet
Streaming oui
Podcasting oui

Radiô Arpitania est une webradio en langue arpitane fondée en 2007[1]. Utilisant tous les dialectes du francoprovençal, elle est diffusée sur internet ce qui lui permet de couvrir l'intégralité des territoires arpitans, soit de la France à l'Italie en passant par la Suisse[2].

PrésentationModifier

Créée en Savoie en 2007 par l'association Aliance culturèla arpitanna, la diffusion de la première radio francoprovençale couvrant l'ensemble du domaine linguistique, Radiô Arpitania, reprend sur Internet en 2012 depuis son studio de Prilly, en Suisse.

Celle-ci fonctionne grâce à l'envoi de matériel audio - chansons, textes lus, interviews, reportages, etc. - envoyé par des locuteurs de l'ensemble des régions arpitanophones que l'on regroupe sous le nom d'Arpitanie, aussi bien en Suisse, qu'en France et Italie. Elle s'inscrit dans le mouvement de renaissance de la langue arpitane[3]. Elle présente également les balados (baladodiffusions, podcasts) actuels des différentes régions arpitanes (ou francoprovençales) : « Les langues se délient » sur RCF des pays de l'Ain (bressan et espéranto en alternance), « Et si l'on parlait patois » sur RCF Haute-Savoie, Intré Nò sur Radio Fribourg, en Suisse.

Notes et référencesModifier

  1. (en) J. Kasstan, « New Speakers and Language Revitalisation: Arpitan and Community (Re) formation », French Language Policies and the Revitalisation of Regional Languages in the 21st Century, Université de Leicester et Université Queen's de Belfast,‎ , p. 149-170 (ISBN 978-3-319-95938-2)
  2. (pt) Simone Gomes, « Línguas ameaçadas: o caso do francoprovençal », Revele : Revista Virtual dos Estudantes de Letras, vol. 14,‎ (ISSN 2317-4242, lire en ligne)
  3. (de) Manuel Meune, « Die Schweiz als sprachenfeindliches Land ? Von der Namenlosigkeit zur Revitalisierung : Der lange Weg des Frankoprovenzalischen », LĚTOPIS - Zeitschrift für sorbische Sprache, Geschichte und Kultur. Časopis za rěč, stawizny a kulturu Łužiskich Serbow, no 2,‎ , p. 306-327

Voir aussiModifier