Rachimbourg

Au Haut Moyen Âge, rachimbourgs (regimburgii, regenburgii, racineburgii , rathem- burgii, etc) [1]désignait des hommes libres choisis par le comte pour l'assister au mallus car ils connaissent les droits et lois.

Charlemagne les remplacera par les échevins.

Tradition de la faculté de droit d’Aix-en-ProvenceModifier

Les Rachimbourgs sont aussi une ancienne tradition de la Faculté de droit d’Aix-en-Provence.

L'histoire de ce spectacle débute à la Faculté de droit d’Aix-en-Provence située dans la vieille ville : Auguste Dumas dispensait son cours d’histoire du droit dans lequel il évoquait les Rachimbourgs, ces magistrats mérovingiens intermittents qui statuaient à la manière de jurés d’assises, jusqu’à il y a environ mille trois cents ans. Le terme dut amuser les étudiants de l’époque qui commencèrent à chahuter à son énoncé pour arrêter le cours et sortir de la faculté avec chants et cris de joie, dans un singulier défilé.

Depuis quatre-vingt dix ans, le groupe des Rachimbourgs est constitué d’étudiants de la Faculté de droit d’Aix-en-Provence. Ces derniers se réunissent chaque semaine pendant cinq mois pour préparer le spectacle annuel et le traditionnel bal des Rachimbourgs. Le spectacle tourne en dérision l’univers de la Faculté de droit d’Aix, au travers de tribunaux, de sketchs et de chansons. Le spectacle est une représentation artistique satirique des professeurs et du monde universitaire en général, les corps enseignant et administratif se plaisant à assister au spectacle.

Depuis 2010 c'est le Bureau des Étudiants de la Faculté de droit qui a repris l'organisation du spectacle des Rachimbourgs. Il se déroule traditionnellement courant fin mars dans l'emblématique amphithéâtre Portalis dont la présence d'au moins 600 spectateurs est attendue. À ces 600 privilégiés s'ajoutent aux alentours de 10 000 étudiants qui assistent au spectacle grâce à la communication visuelle et virale sur internet. Le spectacle a même sa devise : "Cave Felinem" qui signifie "attention au chat". En effet, le chat noir est l'animal totem des Rachimbourgs.


BibliographieModifier

  • C. Debbasch, Mémoires du Doyen d'Aix-en-Provence,éd. du Jaguar/Assas Librairie, 1996 C. Debbasch, Mémoires du Doyen d'Aix-en-Provence,éd. du Jaguar/Assas Librairie, 1996[2].

RéférencesModifier

  1. André Van Hasselt, Mémoires couronnés par l'Académie Royale des Sciences et Belles-Lettres de Bruxelles: Volume 13, , 571 p. (lire en ligne), p. 34
  2. C. Debbasch, Mémoires du Doyen d'Aix-en-Provence,éd. du Jaguar/Assas Librairie, 1996

Sur les autres projets Wikimedia :