Rachida Krim

réalisatrice française

Rachida Krim est une plasticienne et réalisatrice française née à Alès le .

Rachida Krim
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Réalisatrice
Plasticienne
Père
Mohammed Krim (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Films notables

BiographieModifier

Née en 1955 dans une famille d'origine algérienne (Son père Mohammed et sa mère Fatima sont engagés au sein du Front de libération nationale dans le Gard)[1], elle suit une formation artistique à l'École des beaux-arts de Montpellier[2].

Elle enseigne ensuite la peinture et le dessin avant de réaliser des courts métrages, dont le premier, El Fatha, sorti en 1992, est l'histoire d'un mariage forcé[2]. En 1997, paraît son long métrage Sous les pieds des femmes, une fiction autour du personnage d'une ancienne combattante de la guerre d'Algérie, interprétée par Claudia Cardinale, évoquant les ses illusions sur l'évolution du statut des femmes[2],[3].

Elle travaille ensuite pour la télévision avec notamment Houria en 2002[2], une série d'épisodes sur le sida, Permis d'aimer en 2005 sur la vie d'une femme, entre sa famille, ses principes et ses désirs[2],[4], ou encore Pas si simple en 2018 sur la vie en couple, entre un désir d'émancipation de la femme, et les désirs de ses parents[2],[5].

FilmographieModifier

CinémaModifier

TélévisionModifier

RéférencesModifier

  1. Bernard Deschamps (préf. Raymond Huard), Le Fichier Z : essai d'histoire du FLN algérien dans le Gard (1954-1962), Pantin, Le Temps des cerises, , 161 p. (ISBN 2-84109-503-7), p. 104-108 (sur sa mère) et p. 136 (sur son père).
  2. a b c d e et f Patricia Caillé, « Krim, Rachida [Alès 1955] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Le Dictionnaire universel des créatrices, Éditions des femmes, , p. 2390-2391
  3. Jacques Mandelbaum, « Sous les pieds des femmes. Film français de Rachida Krim », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Permis d'aimer », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Véronique Cauhapé, « Pas si simple », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • « Du dit au non-dit, du mal dit à l'ignoré. Cinq films autour de l'Algérie contemporaine », Positif, no 444, , p. 59 (à propos de Sous les pieds des femmes)

Liens externesModifier