Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Rachel Notley

personnalité politique canadienne

Rachel Notley, née le à Edmonton, est une avocate et femme politique canadienne, chef du Nouveau Parti démocratique de l'Alberta. Elle est Première ministre d'Alberta depuis le .

Rachel Notley
Rachel Notley en 2015.
Rachel Notley en 2015.
Fonctions
17e première ministre de l'Alberta
En fonction depuis le
(2 ans, 5 mois et 24 jours)
Prédécesseur Jim Prentice
9e chef du Nouveau Parti démocratique de l'Alberta
En fonction depuis le
Prédécesseur Brian Mason
Députée d'Edmonton-Strathcona
En fonction depuis le
Prédécesseur Raj Pannu
Biographie
Nom de naissance Rachel Anne Notley
Date de naissance (53 ans)
Lieu de naissance Edmonton, Alberta (Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique Nouveau Parti démocratique de l'Alberta
Père Grant Notley
Conjoint Lou Arab
Diplômé de Université de l'Alberta
Osgoode Hall Law School
Profession Avocate

Rachel Notley
Premiers ministres de l'Alberta

Sommaire

BiographieModifier

FamilleModifier

Rachel Notley est la fille de Grant Notley, chef du NPD de 1968 à sa mort en 1984, et de Sandra Mary Wilkinson, ainsi que la sœur de Stephen Notley, auteur et illustrateur de Bob the Angry Flower[1].

JeunesseModifier

Elle grandit dans le village de Fairview et entretient un rapport difficile avec son père et ses collègues. Elle aurait été «pas impressionnée» par Tommy Douglas, le chef du Nouveau Parti Démocratique fédéral, quand il a rendait visite chez ses parents. Pendant un rendez-vous du NPD à Grand Prairie sur le sujet de pauvreté et la dette étudiante, elle a publiquement posé une question à son père demandant son conseil en tant que pauvre étudiante qui a eu de la difficulté d'obtenir un prêt étudiant car ses parents étaient trop riches, mais en même temps trop avares pour lui donner de l'argent. Son père, furieux, a attendu jusqu'à la fin du rendez-vous pour lui prêter vingt dollars[2].

Notley attribue son intérêt pour l'activisme à sa mère, qui l'emmenait avec elle aux manifestations pacifiques avant même ses dix ans[3]. Malgré cela, Rachel Notley est restée incertaine concernant son avenir dans la vie politique. Avec sa famille, elle cite Jack Layton comme son héros personnel[1].

Le , alors étudiante à l'université de l'Alberta, elle apprend la mort de son père dans un accident d'avion . Après avoir participé à une fête, elle a reçu un appel à quatre heures le matin de Tom Sigurdson, l'assistant exécutif de son père, qui l'informa qu'un avion s'était écrasé. Ce n'était pas le premier accident de son père. Dans le cadre de son travail à travers la province, il avait déjà eu d'autres accidents d'avion. Toutefois, un appel du député Ray Martin (ensuite chef du NPD en Alberta) confirma la mort de son père. Un jour après son élection comme premier ministre d'Alberta, elle a célébré le 30e anniversaire du décès de son père[4].

Après son bac en sciences politiques à l'Université d'Alberta, elle a reçu un diplôme en droit d'Osgoode Hall à Toronto. Pendant ses études à Osgoode Hall elle était déléguée au congrès national du NPD en 1989. Là elle appuya le candidat Dave Barrett au leadership du parti, mais il a fini en deuxième place[5].

Elle s'est mariée avec Lou Arab, un fonctionnaire de communications et relations publiques du Syndicat Canadien de la Fonction Publique (SCFP). Elle habite avec lui et leurs deux enfants dans le quartier historique de Old Strathcona à Edmonton[6].

Carrière politiqueModifier

Après ses études en droit, Notley fut stagiaire en droit auprès de l'avocat Bob Blakely. Elle travailla ensuite avec le Syndicat des salariés provinciaux de l'Alberta (AUPE) dans le domaine de l'indemnisation des travailleurs. En 1994, elle déménagea à Vancouver, où elle travailla pour l'Association des sciences de santé comme un agent de santé et de sécurité au travail. Pendant ce temps en Colombie-Britannique, elle travailla pendant un an en tant qu'assistant auprès du Procureur Général de la province, Ujjal Dosanjh. Dans ce rôle, elle fit partie d'une équipe qui a répandu l'application des droits de famille aux couples de même sexe. Par la suite, le gouvernement du Canada prit des mesures semblables.

Elle retourna à Edmonton en 2002. Là, elle travailla pour le Syndicat national des employées et employés généraux du secteur public, pour l'Université d'Athabasca, pour l'organisation à but non-lucratif "Romanow Now" et finalement pour Untied Nurses of Alberta en tant qu'agent des relations de travail. Elle fut bénévole dans une organisation communautaire réclamant la construction des trottoirs à Strathcona.

En 2006, elle reçut la nomination par acclamation de devenir candidat du NPD dans la circonscription provinciale d'Edmonton-Strathcona, succédant ainsi à l'ancien chef du NPD de la province, Raj Pannu. Son acclamation fut attendu par le chef du parti NPD fédéral à l'époque, Jack Layton. Par la suite, elle fut élue député provinciale à l'Assemblée législative de l'Alberta en 2008. Elle fut réélue en 2012 avec le pourcentage le plus élevé du vote pour un député dans cette élection. Un mois après son élection, deux activistes de Greenpeace se faufilèrent dans le centre de conférence Shaw pendant un dîner-bénéfice pour le premier ministre conservateur, Ed Stelmach. Ils soulevèrent une banderole lisant: "Stelmach: le meilleur premier ministre que le pétrole peut acheter" contre la politique environnementale de ce dernier. Un des manifestants, une femme qui s'appela Denise Ogonoski, fut un assistant à temps partiel dans le bureau de circonscription de Notley. Notley répondit que cela était une affaire personnelle et qu'elle allait discuter avec elle en personne, pas dans les médias.

Durant son mandat, le chef du NPD albertain à l'époque, Brian Mason, la trouva vite sur ses pattes et chaleureuse, mais il dit qu'il avait de la difficulté à travailler avec elle dans la législature. Il la décrit comme nerveuse immédiatement après avoir été élue comme député; elle ne voulut pas être seule dans la législature, même quand Mason allait aux toilettes. Pourtant, selon Mason, elle devint «une politicienne passionnée, une parlementaire, et un communicateur très, très efficace».

Elle devient chef du NPD provincial le .

Première ministre d'AlbertaModifier

Le , elle mène les néo-démocrates à la victoire lors des élections provinciales, défaisant les progressistes-conservateurs au pouvoir depuis 44 ans. Elle devient ainsi la 17e Première ministre d'Alberta, la première du NPD et la deuxième femme à gouverner la province.

Résultats électorauxModifier

Élection générale albertaine de 2015 : Edmonton-Strathcona
Parti Candidat # de voix % de voix ± %
     Néo-démocrate Rachel Notley 13 597 82,42 % +19,82 %
     Progressiste-Conservateur Shelley Wegner 2 242 13,59 % -6, 42 %
     Libéral Steve Kochan 659 3,99 % -0,42 %
Total   16 498 100,00 %

Notes et référencesModifier

  1. a et b The Edmonton Journal, « Knocking at the door of the Dome », Canada.com,‎ (lire en ligne)
  2. Tim Harper, « Rachel Notley was raised in an iconic Alberta home but she went her own way, even publicly challenging her own father. », The Toronto Star,‎ (ISSN 0319-0781, lire en ligne)
  3. « Alberta NDP Leader Rachel Notley started activism in childhood protest marches » (consulté le 30 juillet 2015)
  4. « Alberta NDP mark 30th anniversary of Grant Notley's death » (consulté le 30 juillet 2015)
  5. « How Rachel Notley became Canada's most surprising political star - Macleans.ca » (consulté le 30 juillet 2015)
  6. « Rachel Notley is the new leader of the Alberta NDP » (consulté le 30 juillet 2015)

Article connexeModifier