Ouvrir le menu principal

Révolte de Klaipėda

révolte (janvier 1923)
Révolte de Klaipėda
Description de cette image, également commentée ci-après
Rebelles lituaniens durant la révolte
Informations générales
Date du au
Lieu Territoire de Memel, sous mandat de la Société des Nations
Issue La région de Klaipėda est rattachée à la Lituanie
Belligérants
Drapeau de la France France
Civils allemands
Drapeau de la Lituanie Lituanie
Partisans lituaniens
Directoire de la région de Klaipėda
Commandants
Gabriel Jean PetisnéErnestas Galvanauskas
Vincas Krėvė-Mickevičius
Jonas Polovinskas-Budrys
Erdmonas Simonaitis
Forces en présence
Environ 250 soldatsEnviron 1 400 soldats
Pertes
2 morts12 morts
Coordonnées 55° 42′ nord, 21° 08′ est

La révolte de Klaipėda eut lieu du 10 au 15 janvier 1923 dans la région de Klaipėda (Territoire de Memel), alors sous mandat de la Société des Nations depuis 1919. Séparé de la Prusse-Orientale lors du Traité de Versailles en 1919, le territoire avait alors été provisoirement confié à l'administration française. La Lituanie demandait en revanche le rattachement de Klaipėda à son propre territoire, se basant sur son appartenance historique à la Petite Lituanie et la présence d'une majorité lituanophone, les Lietuvininkai. Le gouvernement lituanien espérait également récupérer le port stratégique de Klaipėda, seul accès à la mer suffisamment viable dans la région.

Présentée comme une révolte locale, les rebelles lituaniens reçurent en réalité le soutien direct de la Lituanie voisine. Ils ne rencontrèrent qu'une faible révolte de la part du contingent français stationné à Klaipėda, ainsi que la police allemande. Une administration pro-lituanienne fut par la suite installé par les rebelles, qui réclamèrent le rattachement à la Lituanie, suivant le principe du droit à l’autodétermination. Devant le fait accompli, la Société des Nations dut se résoudre le 17 février 1923 à accepter le transfert du Territoire de Memel à la Lituanie en tant que région autonome. En mai 1924, la souveraineté lituanienne fut formellement reconnue par la Convention de Klaipėda.

Notes et référencesModifier