Résolution 1444 du Conseil de sécurité des Nations unies

résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies
Conseil de sécurité
des Nations unies

Résolution 1444
Caractéristiques
Date 27 novembre 2002
Séance no  4651
Code S/RES/1444 (Document)
Vote Pour : 15
Abs. : 0
Contre : 0
Sujet La situation en Afghanistan
Résultat Adoptée

Membres permanents

Membres non permanents

La résolution 1444 du Conseil de sécurité des Nations unies a été adoptée à l'unanimité le . Après avoir réaffirmé toutes les résolutions sur la situation en Afghanistan, en particulier les résolutions 1386 (de 2001) et 1413 (de 2002) et les résolutions 1368 (de 2001) et 1373 (de 2001) sur le terrorisme, le Conseil a prorogé l'autorisation de la Force internationale d'assistance et de sécurité (FIAS) pour une période d'un an supplémentaire au delà du [1].

Le Conseil de sécurité a reconnu que la responsabilité d'assurer la sécurité et la loi et l'ordre dans tout l'Afghanistan incombait aux Afghans eux-mêmes. Il a apprécié le leadership de la Turquie dans la FIAS, qui était auparavant sous le contrôle du Royaume-Uni, et les contributions de nombreux pays à la force internationale[2]. Entre-temps, il a accueilli favorablement les offres de l'Allemagne et des Pays-Bas pour succéder à la Turquie à la tête de la FIAS. [3] Le Conseil a également estimé que la situation en Afghanistan constituait une menace pour la paix et la sécurité internationales et a demandé à la FIAS de s'acquitter de son mandat.

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil a prolongé d'un an l'autorisation de la FIAS en Afghanistan jusqu'au , et pour toutes les nations participant à la FIAS d'utiliser toutes les mesures nécessaires pour s'acquitter de son mandat. Les États ont été invités à fournir du personnel, du matériel et d’autres ressources à la FIAS et au fond d’affectation spéciale.

Enfin, la direction de la FIAS était tenue de présenter des rapports trimestriels sur l’exécution de son mandat. La force n'a pu s'acquitter de son mandat que dans la capitale Kaboul et le gouvernement afghan avait demandé qu'elle soit déployée dans tout le pays pour assurer la sécurité[4].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. https://www.un.org/News/Press/docs/2002/sc7580.doc.htm
  2. Ashok Swain, The democratization project: opportunities and challenges, Anthem Press, (ISBN 978-1-84331-314-4), p. 26
  3. Alex Conte, Security in the 21st century: the United Nations, Afghanistan, and Iraq, Ashgate Publishing, Ltd, (ISBN 978-0-7546-2442-4), p. 58
  4. Associated Press, « UN extends forces in Kabul », The Age,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier